Skip to content
La Cour suprême examinera le droit des législateurs du GOP de défendre la loi sur l’identification des électeurs de la Caroline du Nord

Cette décision signifie que les débats dans l’affaire seront probablement programmés devant la Cour suprême au début de l’année prochaine, avec une décision attendue d’ici juin ou juillet.

Le différend est l’un des nombreux qui ont atteint la Haute Cour ces dernières années, où les plaideurs se sont plaints que les représentants de l’État ne faisaient pas assez pour défendre une loi ou avaient essentiellement concédé qu’elle était inconstitutionnelle.

Les questions juridiques que les juges ont accepté d’examiner n’incluent pas la validité de la loi sous-jacente sur l’identification des électeurs, adoptée par la législature de Caroline du Nord en 2018 à la suite d’un référendum au cours duquel les électeurs ont modifié la constitution de l’État pour exiger l’identification avec le vote.

Un panel de trois juges du 4e circuit s’est initialement rangé du côté des dirigeants législatifs du GOP, mais la formation complète de la cour d’appel fédérale a accepté de réexaminer la question et a finalement voté, 9-6, pour maintenir la décision rejetant la demande des législateurs d’intervenir.

Dans un procès séparé en septembre, un tribunal de première instance d’État à trois juges a voté 2-1 pour invalider la loi, la majorité concluant que son adoption était « à motivation raciale ».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.