Skip to content
La Croatie signe un accord pour l’achat de 12 avions de combat français lors de la visite de Macron

Publié le:

La Croatie a signé jeudi un accord pour l’achat de 12 avions de combat français Rafale d’une valeur de près d’un milliard d’euros (1,2 milliard de dollars) qui, selon les responsables, renforcera considérablement son armée de l’air au milieu des tensions persistantes dans les Balkans.

Le contrat pour l’avion de combat d’occasion a été signé lors de la visite du président français Emmanuel Macron en Croatie. Il s’agissait de la première visite du chef de l’État français en Croatie depuis sa séparation de l’ancienne fédération yougoslave lors de la guerre de 1991-95.

« L’achat stratégique des avions est ce que nous considérons comme un changement pour la Croatie », a déclaré le Premier ministre croate Andrej Plenkovic lors d’une conférence de presse conjointe avec Macron après la cérémonie de signature.

« Cela nous donnera non seulement la capacité d’éviter ceux qui ont des aspirations envers notre territoire, mais aussi de devenir les soi-disant exportateurs de sécurité … de stabilité dans le sud-est de l’Europe », a-t-il déclaré.

Macron a déclaré que l’accord sur les avions renforcerait les relations bilatérales entre les deux pays et contribuerait à la défense européenne.

Deux Rafale ont effectué une passe basse au-dessus de la capitale croate après la cérémonie de signature.

La sélection de l’avion français, annoncée en mai, fait suite à un long processus d’appel d’offres qui a connu des retards. D’autres offres comprenaient de nouveaux F-16 des États-Unis, de nouveaux avions JAS-39 Gripen de Suède et des F-16 d’occasion d’Israël.

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, qui fabrique les jets Rafale, a déclaré qu’ils « donneront entière satisfaction à l’armée de l’air croate, tout en contribuant activement à l’exercice de la souveraineté nationale de la Croatie ».

Des responsables croates ont déclaré plus tôt que l’achat s’élève à 999 millions d’euros et concernera 10 monoplaces et deux biplaces F3R Rafale bimoteurs. Les six premiers Rafale devraient être livrés en 2024, le reste devant être livré l’année suivante.

Les jets français remplaceront quelques MiG-21 de l’ère soviétique encore opérationnels, développés pour la première fois dans les années 1950. La plupart des MiG ont été à l’origine arrachés à l’armée yougoslave qui a tenté d’arrêter la sécession de la Croatie de l’ancienne fédération dominée par les Serbes.

La Croatie, qui est membre de l’OTAN et de l’Union européenne, est dans une mini course aux armements avec l’allié russe voisin, la Serbie, qui a récemment reçu six avions de combat MiG-29 d’occasion de Russie et quatre autres du type de Biélorussie.

(PA)

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.