Skip to content
La démission du commissaire de la GRC réclamée


Le ministre de la Justice de l’Alberta, Tyler Shandro, a appelé à la démission de la commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Brenda Lucki, affirmant qu’il avait « perdu confiance » en elle.

« L’Alberta a perdu confiance en la commissaire de la GRC Brenda Lucki et demande au ministre de la Sécurité publique du Canada, Marco Mendicino, d’annuler immédiatement sa nomination », a déclaré Shandro dans un communiqué mercredi.

La province de l’Ouest avait auparavant annoncé son intention de se séparer de la GRC et d’opter pour la création d’un corps de police provincial en raison de nombreuses controverses.

« Au cours des deux dernières années, la commissaire Lucki n’a pas abordé les antécédents de racisme systémique de la GRC d’une manière franche et publique et a compromis l’intégrité d’une enquête sur une fusillade de masse. De plus, comme révélé la semaine dernière, elle n’a pas informé le cabinet fédéral de toutes les options d’application de la loi disponibles avant la décision d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence », a expliqué le ministre albertain. .

Il estime que Mme Lucki n’a pas profité des deux grandes enquêtes publiques pour être tenue responsable et prouver que des changements seraient apportés.

« Au lieu de cela, la commissaire Lucki, dans un témoignage sous serment, a esquivé sa responsabilité et a excusé ses actions », a-t-il déclaré.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.