Skip to content
La Fashion Week de Paris démarre en trombe avec le protégé de JP Gaultier, Weinsanto


Publié le:

La Fashion Week de Paris a débuté lundi avec Victor Weinsanto, un protégé de Jean-Paul Gaultier, premier sur le podium. Son émission – mettant en vedette des hologrammes des superstars de la K-Pop Lightsum – a fait sensation.

La collection femme printemps-été 2023 a été ouverte par Victor Weinsanto, 28 ans, ancien danseur qui a étudié auprès de Jean-Paul Gaultier avant de lancer sa marque en 2020.

Weinsanto a déclaré que sa collection était une « déclaration d’amour » à sa génération, inspirée par d’autres jeunes créateurs.

Fraîchement paré de cheveux orange vif, le créateur a déclaré que les gens recherchaient « la créativité, la liberté, la folie et l’humour » dans leurs tenues en ce moment.

« Nous voulons de l’évasion », a-t-il déclaré.

Comme beaucoup de sa génération, l’accent est mis sur la durabilité – avec presque toutes ses créations fabriquées à partir de stocks excédentaires d’autres marques – et sur l’inclusivité.

Les vêtements sont conçus pour « à la fois la mère et la fille », a-t-il déclaré.

Mode en ligne

Le spectacle de Weinsanto comprenait une collection créée spécialement pour les superstars de la K-Pop Somme lumineusequi est apparu virtuellement via des hologrammes à la fin du défilé.

Cette collection numérique sera vendue en tant que NFT dans le métaverse.

Weinsanto a déclaré qu’il était fasciné par la mode en ligne, même s’il ne la considérait pas comme cruciale pour l’industrie.

« Vous pouvez vraiment vous libérer », a-t-il déclaré. « Je veux aller au-delà de la 3D. »

Plus de 100 marques figurent au calendrier officiel de la Fashion Week de Paris.

Presque tous sont de retour pour les défilés en direct après le passage en ligne pendant la pandémie de Covid-19, notamment Dior, Chanel, Balenciaga, Stella McCartney et Issey Miyake.

Mais tous les regards seront tournés vers Victoria Beckham, qui fait sa première apparition à la Fashion Week de Paris vendredi après avoir déjà défilé à New York et à Londres.

La marque de Beckham a du mal à générer des bénéfices malgré de fortes critiques depuis son lancement en tant que designer en 2008, et un back-office récemment réorganisé espère un coup de pouce à Paris.

La créatrice de mode Victoria Beckham réagit après avoir présenté des créations pour sa collection Automne/Hiver 2020 le troisième jour de la London Fashion Week à Londres. (Photo d’archive) AFP – DANIEL LEAL

(avec AFP)



rfi

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.