Skip to content
La FDJ lorgne sur ZEturf et le marché des paris hippiques en ligne


La société, privatisée en 2019, est en négociations exclusives pour acquérir ZEturf, « le deuxième opérateur du marché français des paris hippiques en ligne » derrière le PMU.

La Française des jeux (FDJ) a annoncé lundi être en négociations exclusives pour racheter ZEturf, «deuxième opérateur du marché français des paris hippiques en lignederrière le PMU. « Ce projet d’acquisition s’inscrit dans la stratégie du groupe FDJ de renforcer sa présence sur le marché français des jeux en ligne ouvert à la concurrence, notamment dans des activités où il n’est pas présent actuellement, les paris hippiques. et tisonnier», soulignait dans un communiqué l’entreprise privatisée en 2019, sans donner d’information sur le montant potentiel de la transaction.

Le PMU, leader du secteur, conserve cependant le monopole des paris dans les points de vente physiques. Créé en 2001, ZEturf détient environ 20% de part de marché en France dans les paris hippiques en ligne et est présent aux Pays-Bas, en Belgique et en Espagne. La société opère également sous la marque ZEbet, dédiée aux paris sportifs en ligne.

VOIR ÉGALEMENT – FDJ : une bonne affaire pour les Français ?

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.