Skip to content
la FHF reste opposée à la réinsertion des soignants non vaccinés


Pour Arnaud Robinet, « le débat n’a pas lieu » car il y a « des règles quand on est agent hospitalier ».

Fin de séance électrique hier soir à l’Assemblée. Le projet de loi défendu par l’Insoumise Caroline Fiat visant la réinsertion des personnels des établissements de santé non vaccinés contre le Covid-19 n’a pas été adopté. A partir de 22 heures, les échanges sont montés d’un cran, entraînant de multiples suspensions de séances.

Interrogé ce vendredi matin sur RTLle président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), Arnaud Robinet, a indiqué que «il n’y avait pas lieu de débattre» et qu’il y a «a des règles lorsque vous êtes un travailleur hospitalier« . En France, sur 600 000 infirmiers en exercice, 500 ne sont pas vaccinés contre le Covid-19. Si Arnaud Robinet est contre leur réinsertion en milieu hospitalier, c’est avant tout pour »un enjeu moral, éthique et de santé publique« .

Outre le Covid-19, le président de la FHF souligne que «les deux tiers des infirmiers ne sont pas vaccinés contre la grippe» et merveilles «si ce vaccin devrait être rendu obligatoirepour le personnel médical. Côté privé, le nombre de vaccins contre la grippe a baissé de 20% par rapport à la campagne 2021. Il interpelle ainsi les Français concernés «se faire vacciner« .

« Pensez aux soignants, aux hôpitaux« qui souffre »un goulot d’étranglement avec une triple épidémie de bronchiolite, de Covid-19 et de grippe qui arrive beaucoup plus tôt et qui est très virulente« , il ajoute. Arnaud Robinet rappelle que «l’Hôpital n’a pas encore retrouvé son niveau d’activité de 2019» et craint «déprogrammation » cet hiver. Il ajoute qu’à ce jour, « 3,5 millions d’interventions n’ont pas été réalisées en 2022« . « Une forme de responsabilité et de solidarité doit être mise en place« , il insiste.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.