Skip to content
La France accélère dans la bataille de l’hydrogène


Elisabeth Borne a dévoilé les noms de dix entreprises qui bénéficieront de 2,1 milliards d’euros de subventions.

« Nous avons besoin d’une énergie compétitive, durable et souveraine. Et au carrefour des transitions énergétique et industrielle, il y a hydrogène. »Elisabeth Borne s’est voulue offensive mercredi en visitant le centre de R&D Alphatech de l’équipementier automobile Plastic Omnium, à Venette, dans l’Oise. Et pour souligner cette ambition, le Premier ministre était accompagné de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, de Roland Lescure, ministre délégué à l’Industrie, et de Laurence Boone, secrétaire d’État à la L’Europe .

L’hydrogène est considéré comme cochant beaucoup de cases dans la transition énergétique et la réindustrialisation de la France. C’est pourquoi le gouvernement y consacre tant de ressources. « Nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux : faire de la France le leader de l’hydrogène décarbonédit Élisabeth Borne. Pour y parvenir, des investissements massifs ont dû être réalisés. C’est ce que…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.