Skip to content
La France rejette la demande des Inuits du Canada d’extrader un prêtre accusé de crimes sexuels

Publié le:

La France a rejeté une demande d’une délégation d’Inuits canadiens en visite pour extrader un prêtre accusé d’agression sexuelle sur de jeunes membres de la minorité autochtone dans les années 1960. Le ministère de la justice a déclaré que la France n’extrade pas ses ressortissants.

Une délégation d’Inuits canadiens s’est rendue à Paris plus tôt ce mois-ci pour presser la France de répondre à une demande déposée par le Canada en août pour l’extradition de Joannes Rivoire, 92 ans, qui vit dans la ville française de Lyon.

Rivoire, qui détient à la fois la nationalité française et canadienne, est accusé d’avoir abusé sexuellement de jeunes Inuits dans les années 1960 alors qu’il était en mission dans le grand nord du Canada. Il nie les accusations.

En rejetant la demande d’extradition, le ministère de la justice à Paris a ajouté qu’il avait demandé aux autorités canadiennes des détails sur l’affaire, pour voir si des poursuites pouvaient être engagées en France.

Rivoire a quitté le Canada en 1993 après 33 ans de travail comme missionnaire. Il a été accusé d’agressions sexuelles sur trois mineurs ainsi que d’une nouvelle plainte pour une agression qui aurait eu lieu il y a 47 ans.

La délégation espère rencontrer le prêtre

La délégation inuite va maintenant se rendre à Lyon, où elle espère rencontrer Rivoire lui-même.

La demande d’extradition du Canada a été annoncée peu de temps après que le pape François ait effectué un voyage historique au Canada, où il s’est excusé pour les mauvais traitements infligés aux enfants autochtones dans les écoles catholiques pendant des décennies.

Dans le Nord canadien, le cas de Rivoire est devenu emblématique de l’impunité des agresseurs sexuels dans l’Église depuis des décennies.

« Le pape est le chef de l’Église catholique et… il doit pouvoir exiger que Rivoire fasse face à ses accusations », a déclaré Kilikvak Kabloona, directeur général d’une organisation représentant les Inuits du Nunavut, lors de la visite du pape.

rfi

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.