L'Europe

La Hongrie supprime le plafond des prix du carburant après que les pénuries aient déclenché de longues files d’attente dans les stations-service

[ad_1]

La Hongrie a aboli le plafond des prix du carburant après une récente vague d’achats de panique et de longues files d’attente dans les stations-service.

Le plafond imposé par l’État de 480 forints (1,17 €) par litre a été annulé avec effet immédiat mardi, a annoncé le ministre du gouvernement Gergely Gulyas.

Les prix seront désormais fixés selon les taux du marché de 640 forints (1,56 €) par litre d’essence et 699 forints (1,70 €) par litre de diesel, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

gouvernement hongrois a imposé le plafond du prix du carburant en novembre 2021 pour freiner la hausse des prixmais la société énergétique publique MOL a depuis eu du mal à répondre à la demande, ce qui a entraîné des pénuries.

La consommation de carburant en Hongrie a augmenté d’environ 25 % depuis l’année dernière, en plus de problèmes de maintenance dans l’une des raffineries de pétrole de MOL. Les entreprises étrangères ont également réduit leurs expéditions de carburant vers la Hongrie après l’introduction du plafond

Auparavant, MOL avait publié un communiqué indiquant qu’il avait atteint la fin de ses capacités logistiques dans un « situation d’approvisionnement clairement critique ».

Les consommateurs se sont précipités dans les stations-service mardi au milieu des rumeurs de pompes à sec.

Le chef du MOL, Zsolt Hernadi, a déclaré que les files d’attente dans les stations-service étaient les plus longues depuis les pénuries pendant la période socialiste dominée par les Soviétiques en Hongrie dans les années 1970.

Mais Gulyas a imputé la fin du plafonnement des prix aux sanctions de l’Union européenne contre la Russie pour son invasion de l’Ukraine.

« Le gouvernement a maintenu le plafond des prix aussi longtemps qu’il le pouvait », a-t-il déclaré. Le plafonnement des prix devait expirer le 31 décembre.

Gulyas a également reconnu que la levée du plafond des prix du carburant est susceptible d’augmenter l’inflation en Hongrie, qui, à 21,1 %, est la plus élevée depuis 1996 et la troisième de l’UE.

Budapest décide toujours de maintenir un plafonnement des prix des produits alimentaires de base en 2023, au milieu des pénuries de sucre, de farine et d’autres produits.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page