Skip to content
La nouvelle coalition gouvernementale tchèque remporte le vote de confiance
 | Mises à jour de dernière minute

Mises à jour de dernière minute Titres d’aujourd’hui

Le nouveau gouvernement de la République tchèque dirigé par les conservateurs a remporté jeudi un vote de confiance à la chambre basse du Parlement lors d’un scrutin obligatoire que chaque administration doit remporter pour gouverner.

Les législateurs ont voté 106-87 en faveur du gouvernement dirigé par le Premier ministre Petr Fiala, qui a été formé après les élections générales d’octobre, mettant fin au règne du milliardaire populiste Andrej Babis.

« Nous ne sommes pas des populistes », a déclaré Fiala aux législateurs lors d’un débat qui s’est terminé par le vote de jeudi. « Nous ne promettons rien que nous ne soyons pas sûrs de pouvoir tenir. »

Le gouvernement de coalition détient 108 des 200 sièges de la chambre basse, reléguant Babis et son mouvement centriste ANO (YES) dans l’opposition.

Une coalition tripartite libérale-conservatrice connue sous le nom d’Ensemble, composée du Parti civique démocrate, des démocrates-chrétiens et du parti TOP 09, est arrivée en tête du scrutin avec 27,8% des voix.

Il a formé un gouvernement avec une coalition libérale de centre-gauche composée du Parti pirate et du STAN – un groupe de maires et de candidats indépendants – qui s’est classé troisième.

L’ANO a perdu de justesse l’élection avec 27,1% des voix.

Malgré leurs divergences sur de nombreuses questions, notamment le changement climatique, le mariage homosexuel et l’adoption de l’euro, les partis de la coalition soutiennent tous l’adhésion de la République tchèque à l’Union européenne et à l’OTAN.

Le gouvernement, qui a prêté serment le 17 décembre, s’est concentré sur l’adoption de mesures pour faire face à une vague anticipée de la nouvelle variante hautement contagieuse d’Omicron qui est devenue dominante dans le pays.

Il a réduit les restrictions d’isolement pour les personnes testées positives et raccourci la quarantaine pour les contacts étroits.

Le Cabinet a rendu obligatoire pour tous les employés de se faire tester pour le coronavirus deux fois par semaine et envisage de permettre aux personnes de certaines professions qui sont infectées par le COVID-19 mais ne présentent aucun symptôme de travailler.

Les nouvelles infections étaient en baisse depuis un niveau record fin novembre, mais ont recommencé à augmenter la semaine dernière.

Le pays a enregistré plus de 2,5 millions d’infections et 36 765 décès.

Le nouveau gouvernement s’est également engagé à travailler à l’élimination progressive du charbon dans la production d’énergie d’ici 2033 tout en augmentant la dépendance du pays vis-à-vis des sources nucléaires et renouvelables.

Elle a approuvé un plan d’aide aux résidents touchés par les prix élevés de l’énergie, l’un des facteurs à l’origine de la forte inflation qui a atteint 6,6 % en novembre.


Mises à jour de dernière minute abc Nouvelles

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.