Skip to content
La Nouvelle-Zélande autorise l’entrée des résidents et des visiteurs vaccinés


La Nouvelle-Zélande rouvrira ses frontières au monde au cours des prochains mois, a annoncé mercredi le gouvernement, permettant le retour des résidents déplacés à partir de janvier et des touristes à partir d’avril.

Le pays a imposé de sévères restrictions aux frontières lorsque la pandémie de coronavirus a commencé, interdisant effectivement les touristes et obligeant les résidents de retour à passer deux semaines dans un hôtel de quarantaine géré par l’armée.

Parfois, la demande de lits de quarantaine a largement dépassé l’offre, obligeant certains résidents déplacés à attendre des mois pour des créneaux disponibles.

Pendant les 18 premiers mois de la pandémie, les mesures frontalières ont été considérées comme vitales pour maintenir la Nouvelle-Zélande à l’abri du virus.

Mais une épidémie d’août s’est avérée impossible à éradiquer, ce qui a incité la Nouvelle-Zélande à abandonner sa stratégie d’élimination en octobre. Les taux de vaccination ont également augmenté, ce qui rend les mesures aux frontières de plus en plus difficiles à justifier.

Le ministre de la réponse au COVID-19, Chris Hipkins, a déclaré que le gouvernement avait fait des compromis difficiles pour assurer la sécurité des Néo-Zélandais le plus possible tout au long de la pandémie.

«Nous reconnaissons que cela a été très difficile. Des familles ont été séparées. Les gens se sont retrouvés à devoir s’abriter dans des endroits où ils ne s’attendaient pas à rester pendant de longues périodes », a déclaré Hipkins. «Nous sommes parfaitement conscients de l’impact que ces restrictions ont eu sur la vie des individus et leurs moyens de subsistance.»

Selon le plan du gouvernement, tous les voyageurs entrants devront toujours s’isoler pendant sept jours, au moins pour le moment.

Hipkins a déclaré qu’il souhaitait atténuer le risque de virus posé par les voyageurs entrants en rouvrant la frontière par étapes.

Les Néo-Zélandais entièrement vaccinés pourront rentrer d’Australie sans rester en quarantaine à partir du 16 janvier et d’autres pays après le 13 février. La porte s’ouvrira ensuite par étapes aux touristes et autres voyageurs à partir du 30 avril.

La Nouvelle-Zélande supprime également une désignation à très haut risque de certains pays, dont l’Indonésie, l’Inde et le Brésil, permettant aux personnes de ces pays de revenir ou de visiter.

La Nouvelle-Zélande a annoncé plus tôt cette semaine que les bars, restaurants et gymnases pourraient rouvrir à Auckland à partir du 2 décembre, supprimant les derniers vestiges d’un verrouillage qui a commencé dans la plus grande ville du pays en août.

Cela a également marqué une nouvelle phase dans la réponse de la Nouvelle-Zélande à la pandémie, dans laquelle les gens à travers le pays devront être complètement vaccinés afin de participer à tout, de la coupe de cheveux à l’observation d’un concert.

Environ 69 % des Néo-Zélandais sont complètement vaccinés, dont 84 % des 12 ans et plus. La Nouvelle-Zélande n’a signalé que 40 décès par coronavirus depuis le début de la pandémie.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.