Skip to content
La refonte des valeurs locatives, une source d’inquiétude pour les propriétaires


DÉCRYPTAGE – Les propriétaires craignent que cette nouvelle refonte des règles n’entraîne une hausse généralisée des impôts fonciers, qui sont déjà très élevés.

C’est une révolution numérique pour la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) que les propriétaires vont scruter de près. Mise en ligne cet été en catimini sur le site impots.gouv.fr, la page intitulée « gérer mon bien immobilier » permet désormais à tout propriétaire de vérifier l’exactitude des données transmises par les notaires concernant son bien immobilier. Et de rectifier la situation si nécessaire.

Nombre de m², emplacement, caves, parking… tout y est. A terme, cet outil devrait permettre de dématérialiser un certain nombre de démarches fiscales pour les utilisateurs de biens immobiliers comme par exemple la déclaration et le paiement de la taxe d’urbanisme en cas de travaux qui seront réalisés, via ce site, à partir de l’année d’avant. Suivant.

Mais, ce n’est pas la seule utilisation prévue. A partir de 2023, cette nouvelle interface devrait permettre au fisc de collecter des informations auprès des propriétaires sur les loyers des biens qu’ils louent. Il s’agit en effet de la première étape clé dans la mise en œuvre de la refonte.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.