Nouvelles du monde

La Russie salue la « victoire du bon sens » au sommet olympique — RT Sport News

[ad_1]

Le président du Comité olympique russe (ROC), Stanislav Pozdnyakov, a salué les développements lors d’un sommet organisé vendredi par des responsables sportifs internationaux, affirmant qu’il s’agissait d’un pas en avant dans l’espoir que les athlètes russes reviennent aux compétitions mondiales.

Pozdnyakov figurait parmi les personnalités à avoir participé au 11e Sommet du Comité international olympique (CIO), qui s’est tenu au siège de l’organisation à Lausanne, en Suisse.

Un sujet de discussion crucial a été les interdictions imposées aux athlètes russes et biélorusses dans un large éventail de sports à la suite d’une recommandation du CIO en février après le début de l’opération militaire de Moscou en Ukraine.

Une déclaration publiée vendredi par le CIO a déclaré qu’il examinerait une proposition du Conseil olympique d’Asie (OCA) visant à permettre aux athlètes russes et biélorusses de participer à des événements sous ses auspices.

Il a également noté que les participants avaient pris en compte les commentaires récents tels que ceux du président français Emmanuel Macron, qui a déclaré que « Le sport ne doit pas être politisé. »


Les développements ont été considérés comme un signe que les athlètes russes et biélorusses ont plus d’espoir d’être autorisés pour les épreuves de qualification avant les Jeux olympiques de Paris 2024 – même si des sanctions telles que l’interdiction de leurs symboles et hymnes nationaux restent en place.

« Tout d’abord, je tiens à souligner l’importance exceptionnelle, à mon avis, de la déclaration pour les athlètes russes et biélorusses », Pozdnyakov a déclaré dans un message Telegram.

« Les participants au sommet du CIO d’aujourd’hui ont été unanimes sur le fait qu’il n’y a pas de motif pour une nouvelle suspension des athlètes.

« Cela signifie que dans un proche avenir, nos athlètes pourront retourner sur la scène internationale et participer à des compétitions olympiques de qualification.

« Bien sûr, pour cela, il faut, au minimum, que le CIO annule les recommandations actuelles, mais le contenu général et l’orientation de la discussion d’aujourd’hui témoignent, à mon avis, de la victoire de la diplomatie sportive et du bon sens », Pozdnyakov a ajouté.

Pozdnyakov a salué les efforts de ses collègues russes pour leur « un travail utile et constructif » au nom des athlètes russes.

« En conséquence, ce que peu de gens croyaient jusqu’à récemment pourrait bientôt devenir réalité. La communauté olympique internationale a présenté aujourd’hui une position consolidée, qui répond aux principaux critères humanitaires, sportifs et moraux. a ajouté Pozdnyakov.


Une «minorité radicale» tente d'empêcher le retour de la Russie, selon un responsable olympique

Le CIO a soutenu qu’il n’avait que « sanctionné » les gouvernements russe et biélorusse – y compris en supprimant les événements sportifs de leurs pays – et que les athlètes eux-mêmes ont fait l’objet de « Mesures protectives. »

Le président du CIO, Thomas Bach, a fait valoir que la recommandation de suspendre les sportifs russes et biélorusses les protège de l’hostilité en dehors de leur pays d’origine, tout en maintenant la « intégrité » de compétitions.

Mais offrant une solution potentielle, le Conseil olympique d’Asie et son président par intérim, l’Indien Randhir Singh, ont fait valoir que « sur le continent asiatique, les raisons des mesures de protection n’existent plus. »

L’OCA a donc « a proposé de faciliter la participation d’athlètes de Russie et de Biélorussie à des compétitions en Asie sous son autorité, tout en respectant les sanctions en place. »

Les responsables russes ont constamment accusé le CIO de discrimination depuis que les interdictions ont été imposées aux athlètes, décriant les mesures comme politiquement motivées.

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page