Skip to content
la Seleção brille pour ses débuts mais tremble pour Neymar


Le Brésil a remporté son premier match de la Coupe du monde 2022, face à la Serbie (2-0).

Le Brésil, l’un des favoris de la Coupe du monde de football au Qatar, n’a pas manqué jeudi son entrée dans la compétition en battant la Serbie (2-0) au Lusail Iconic Stadium, théâtre de la finale. Mais il tremble avec la blessure contractée par son leader, Neymar.

Aux premiers brouillons, puis plus pressants, les Brésiliens ont surclassé les Serbes trop frileux et bornés. Mais il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les partenaires de Neymar enflammer ce match. Le joueur du PSG et ses partenaires semblaient en effet contractés à l’approche de ce match. Entre maladresses et quiproquos, les Brésiliens se sont heurtés à un véritable mur serbe, agressif et compact. Mais au retour des vestiaires, la Seleção a mis le pied sur l’accélérateur. Et a été récompensé de son audace.

Richarlison, héros du Brésil
Prenant tous les risques offensifs, elle réussit à ouvrir par ce rusé Richarlison, à l’affût d’une frappe de Vinicius mal repoussée par la gardienne serbe (1-0, 62e). L’attaquant de Tottenham a ensuite doublé la mise d’un superbe enchaînement contrôle + vélo qui a complètement assommé la Serbie (2-0, 73e). Une soirée presque parfaite pour le Brésil si Neymar ne s’était pas blessé à la cheville. Sorti avant la fin et en larmes sur le banc, il aura sans doute gâché le plaisir des supporters brésiliens dans ce début de Coupe du monde réussi.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.