Actualités françaises

L’AIEA va déployer des missions pour « sécuriser » les centrales nucléaires ukrainiennes

[ad_1]

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) va envoyer des missions pour « sécuriser » cinq centrales nucléaires en Ukraine, dont celle de Zaporizhya, occupée par l’armée russe, a annoncé mardi le Premier ministre ukrainien Denys Shmygal. .

« Ces missions sont destinées à sécuriser ces centrales et à enregistrer tous les impacts venant de l’extérieur, notamment les frappes de l’agresseur russe », a écrit le responsable ukrainien sur Telegram après une rencontre à Paris avec le patron de l’AIEA, Rafael Grossi. .

Il n’a pas précisé de calendrier ni la taille de ces missions, alors que l’AIEA dispose déjà d’experts à Zaporijia, le site le plus sensible en raison de sa proximité avec le front et l’occupation russe.

Selon M. Chmygal, les experts de l’AIEA seront donc déployés à Zaporijjia, Rivne, Khmelnytsky, Pivdennooukraïnsk et Tchernobyl, la fameuse centrale endommagée en 1986 et que les Russes ont brièvement occupée au début de leur invasion de l’Ukraine en février.

« Cela augmentera considérablement la sécurité technique et technologique » de ces sites, a-t-il dit.

M. Chmygal a en outre indiqué que la priorité de l’Ukraine était la « démilitarisation » de la centrale électrique de Zaporijia, la plus grande d’Europe.

Russes et Ukrainiens s’accusent depuis des mois de pilonner ce site, au risque de provoquer une catastrophe.

Moscou s’est approprié l’usine et a exigé fin septembre l’annexion de toute la région où elle se trouve.

De son côté, M. Grossi, avant sa rencontre avec M. Chmygal en marge d’une conférence des donateurs pour l’Ukraine à Paris, avait indiqué qu’il recherchait un « accord qui devra évidemment impliquer la partie russe afin de protéger la centrale électrique de Zaporijia.

« Elle est toujours dans une situation très précaire », a-t-il prévenu.

La Russie mène des frappes massives contre les infrastructures énergétiques de l’Ukraine depuis octobre, plongeant des millions d’Ukrainiens dans l’obscurité à l’approche de l’hiver.

Les bombardements ont parfois déconnecté les centrales atomiques du réseau, aggravant les délestages qui affectent tout le pays.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page