Skip to content
L’Allemagne et la France s’unissent contre le « défi » américain — RT World News


Les deux nations veulent une réponse de l’UE au plan incitatif de Washington pour les constructeurs de voitures électriques

L’Allemagne et la France ont appelé à une réaction conjointe de l’UE contre un programme d’incitations historique aux États-Unis que le bloc juge discriminatoire, craignant qu’il ne déclenche une guerre commerciale entre Bruxelles et Washington.

Dans une déclaration commune mardi, le ministre français des Finances Bruno Le Maire et son homologue allemand Robert Habeck ont ​​déclaré qu’ils appelaient à une politique industrielle de l’UE qui permettrait aux entreprises du bloc « Prospérer dans la compétition mondiale. »

« Nous voulons coordonner étroitement une approche européenne face à des défis tels que l’Inflation Reduction Act des États-Unis », ils ont ajouté.

Pour atteindre cet objectif, ils ont indiqué qu’ils « explorer les possibilités de politique industrielle pour prévenir les effets négatifs des mesures protectionnistes des pays tiers » tout en veillant à ce que les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) soient respectées par toutes les parties.


La loi sur la réduction de l’inflation, qui a été signée par le président américain Joe Biden en août, prévoit d’énormes subventions et allégements fiscaux destinés à soutenir l’industrie verte américaine. La Maison Blanche l’a décrit comme son « l’action la plus agressive » pour faire face à la crise climatique et à l’inflation galopante.

Cependant, les responsables de l’UE ont fait part de leurs inquiétudes au sujet de cette loi, la décrivant comme une « risque » à certaines entreprises européennes. Bruxelles craint que la loi, qui soutient les constructeurs américains de véhicules électriques, ne défavorise injustement leurs homologues européens sur le lucratif marché américain.

La déclaration conjointe franco-allemande intervient après que Politico a rapporté le mois dernier que les deux pays avaient convenu que l’UE exercerait des représailles contre les États-Unis s’ils poursuivaient leur plan de subventions. Cependant, à l’époque, ils auraient espéré résoudre leur différend via le groupe de travail américano-européen sur la loi sur la réduction de l’inflation, qui a été lancé le 26 octobre.

Entre-temps, les récentes tentatives pour répondre aux préoccupations de l’UE ont rencontré peu d’enthousiasme du côté américain, selon la Commission européenne. Bernd Lange, président de la commission du commerce du Parlement européen, a rappelé que la loi entre en vigueur dans quelques semaines seulement, et « Une fois la loi mise en œuvre, il sera trop tard pour que nous apportions des changements. » Il a ajouté que si les États-Unis et l’UE ne parviennent pas à un accord sur la question, le bloc est susceptible de déposer une plainte à l’OMC contre Washington.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.