L'Europe

L’Allemagne et la Norvège annoncent un plan pour mieux protéger les infrastructures maritimes

[ad_1]

Les dirigeants allemand et norvégien ont lancé mercredi un plan visant à mieux protéger les infrastructures maritimes au sein de l’OTAN.

« Nous prenons la protection de nos infrastructures très au sérieux et personne ne peut croire que des attaques resteraient sans conséquence », a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz lors d’une conférence de presse à Berlin avec son homologue norvégien Jonas Gahr Store.

L’annonce intervient après des explosions sur les pipelines Nord Stream, qui acheminent du gaz de Russie vers l’Europe, et des observations suspectes de drones autour des plates-formes pétrolières offshore norvégiennes.

Scholz a précisé que cette initiative se déroulerait sous l’égide de l’OTAN et garantirait une « réaction rapide », en cas d’urgence.

« Nous sommes en train de demander au secrétaire général de l’OTAN [Jens Stoltenberg] de mettre en place un organe de coordination pour la protection des infrastructures maritimes », a-t-il dit, qualifiant ces infrastructures d’« artères de l’économie moderne ».

Quatre énormes fuites de gaz ont été détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 qui alimentent l’Europe, notamment l’Allemagne énergivore, en gaz russe.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine et des sanctions occidentales contre la Russie, de nombreuses puissances européennes ont suggéré un sabotage et lancé une enquête. Moscou nie être à l’origine de l’incident, accusant le Royaume-Uni.

Ni les dirigeants allemands ni norvégiens n’ont donné de détails précis sur la manière dont ils entendaient protéger les infrastructures maritimes ou sur le fonctionnement des plans.

« Informel » à ce stade, Store a déclaré qu’il s’agirait d' »échanges entre acteurs civils et militaires » soutenus par l’OTAN.

La sécurité des installations énergétiques et d’autres infrastructures critiques, telles que les télécommunications, serait concernée, a-t-il ajouté.

La Norvège est devenue le premier fournisseur européen de gaz naturel depuis que la Russie a fermé les robinets en septembre.

Le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a salué la proposition germano-norvégienne. Il est en visite à Berlin du mercredi soir au vendredi.

« L’Otan travaille depuis plusieurs années pour garantir la sécurité des infrastructures maritimes », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Nous avons intensifié nos efforts suite au récent sabotage des pipelines Nord Stream, et il est vital de faire plus pour garantir que notre infrastructure offshore reste à l’abri de futurs actes de destruction », a-t-il déclaré.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page