actualité économiqueEntreprise

L’Allemagne lie sa prospérité aux travailleurs migrants qualifiés

[ad_1]

Le ministre allemand du Travail, Hubertus Heil, a présenté un mémorandum au Conseil des ministres destiné à assouplir les règles d’accueil des spécialistes étrangers, mercredi 30 novembre à Berlin. LISI NIESNER/REUTERS

DÉCRYPTAGE – Le pays compte 2 millions d’offres d’emploi. Il veut assouplir les règles d’accueil des étrangers.

Correspondant à Berlin

Le recrutement de travailleurs immigrés qualifiés devient un enjeu national en Allemagne, ce qui nécessite « mobilisation générale de l’Etat » pour faciliter l’arrivée outre-Rhin de centaines de milliers de ressortissants hors Union européenne. «Si nous refusons l’immigration de personnel qualifié, nous ne pourrons pas garantir la prospérité et la préservation du système de sécurité sociale à long terme » dans le pays, prévient le ministre du Travail, Hubertus Heil.

Aux côtés de son collègue de l’Economie, Robert Habeck (Verts), et des deux ministres de l’Intérieur et de l’Education, le chef du SPD a présenté mercredi en conseil des ministres un mémorandum destiné à assouplir les règles d’accueil des spécialistes étrangers. Un projet de loi sera formellement déposé début 2023.

Il y a deux ans, un texte similaire avait déjà été adopté par le gouvernement conservateur d’Angela Merkel, ciblant notamment les professionnels de santé des Balkans…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page