Skip to content
l’animateur annonce qu’il n’invitera plus La France insoumise « jusqu’à nouvel ordre »


Les Insoumis eux-mêmes avaient pourtant appelé à ne pas boycotter l’émission.

Les membres de La France insoumise ne reviendront pas de sitôt sur le plateau « Touche pas à mon poste ». Non pas parce qu’ils refuseront les invitations qui leur seront faites – Jean-Luc Mélenchon a lui-même assuré qu’il ne veut pas boycotter l’émission – mais parce que leur présence ne sera plus sollicitée. Vendredi soir, Cyril Hanouna en personne a tranché : «Jusqu’à nouvel ordre, LFI n’est plus invité sur le plateau.»

Le conflit ne cesse de s’inverser. Dans un premier temps, alors que le député insoumis Louis Boyard évoquait Vincent Bolloré, patron de Canal+ et de la chaîne C8, lors de l’émission, ce dernier a été violemment pris à partie par l’animateur qui n’a pas hésité à lui lancer des insultes. La séquence suscite l’indignation, et le jeune élu annonce porter plainte. Cyril Hanouna fait de même quelques heures plus tard.

« Il est lui-même endommagé »

C’est ensuite dans une vidéo publiée sur YouTube que Jean-Luc Mélenchon s’exprime sur cet incident. Il dénonce les propos tenus par l’animateur, et rappelle que les élus LFI ne sont pas les siens »copains« . Tout en ajoutant que le boycott n’est pas de mise, car ses troupes doivent partir »partoutporter leurparole« . L’animateur vedette a alors diffusé des extraits de cette vidéo lors de son émission, disant au chef des Insoumis qu’il ne le ferait pas »n’aurait pas dû faire ça« . Il commente d’abord avec ironie, montre des images de Jean-Luc Mélenchon et échange des gestes presque amicaux avec lui, et finit par s’énerver en annonçant qu’il ne veut plus inviter les Insoumis.

A ce stade, ni Louis Boyard ni Jean-Luc Mélenchon n’ont réagi. Mais l’élue Raquel Garrido, ancienne chroniqueuse de « Balance ton post », également présenté par Cyril Hanouna, a fait part de son exaspération dans un tweet. Son compagnon, également député Alexis Corbière, a pour sa part pris « acte», au micro de France Info, de cette décision. « Moi j’suis pas grossier, j’vais pas à l’endroit où on n’est pas invité», a-t-il déclaré. Avant de demander «voir si (Cyril Hanouna) tient cette ligne« , à savoir celui de dire qu’un « force politique qui fait 22%n’est plus invité. « Je pense que lui-même est endommagé« , a-t-il conclu.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.