Skip to content
L’armée australienne transfère les cas contacts vers le camp de quarantaine – RT en français

Neuf cas de Covid-19 ont été détectés dans une communauté indigène du nord de l’Australie, ce qui a incité les autorités à déplacer 38 cas contacts vers un camp de quarantaine. Cette dernière était censée accueillir uniquement des voyageurs.

38 habitants d’une communauté indigène en contact avec neuf personnes testées positives au Covid-19 ont été emmenés le 21 novembre au centre de quarantaine de Howard Springs, près de Darwin, dans le Territoire du Nord en Australie.

« Nous avons déjà identifié 38 cas contacts dans [la communauté de] Binjari mais ce nombre va augmenter. Ces 38 sont en cours de transfert. […] Il est très probable que davantage de résidents seront transférés à Howard Springs aujourd’hui, soit comme cas positifs, soit comme cas contacts », a expliqué le 21 novembre Michael Gunner, le ministre australien en charge du Territoire, relayé par la chaîne ABC.

« J’ai contacté le Premier ministre [le 20 novembre]. Nous sommes reconnaissants du soutien d’une vingtaine de membres des ADF (Forces de défense australiennes), ainsi que des camions de l’armée pour aider au transfert des cas positifs et contacts, et pour soutenir les communautés », a-t-il déclaré. a-t-il ajouté, confirmant l’implication de l’armée dans l’opération.

Michael Gunner s’est dit préoccupé par le fait que les habitants de Binjari et de la communauté autochtone voisine de Rockhole se soient « mélangés les uns avec les autres dans les maisons », certaines maisons pouvant accueillir jusqu’à 15 personnes, augmentant le risque de contamination. . Les populations de Binjari et Rockhole sont respectivement d’environ 220 et 130. Les deux communautés étaient déjà en quarantaine, après que deux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les villes voisines de Katherine et Robinson River le 16 novembre.

Deux autres projets de centre dans le Queensland

Le camp de Howard Springs, inauguré en janvier 2021 et auquel le New York Times avait accès, était censé accueillir uniquement les voyageurs entrant en Australie et devant subir une quarantaine, le pays ayant appliqué des mesures particulièrement strictes depuis le début de la pandémie. Ce centre était censé remplacer la réquisition des hôtels.

Deux autres projets de camps de quarantaine sont prévus, leur ouverture étant prévue fin 2021 dans l’État du Queensland. Première ministre de ce territoire, Anastacia Palaszcz avait expliqué le 19 octobre l’intérêt, selon elle, de ces centres à Seven News : « Je pense que ces centres de quarantaine seront nécessaires à l’avenir. On ne peut pas prédire ce qui va se passer, mais il pourrait y avoir un pays qui serait classé en « zone rouge » ou « zone interdite », et nous pourrions avoir besoin d’accueillir des gens de ce type de pays. […], nous en aurons également besoin pour les personnes non vaccinées, ou pour les étudiants internationaux », a-t-elle déclaré.

Si les non vaccinés ne sont actuellement pas concernés par ce type de mesure en Australie, le recours aux centres de quarantaine a donc déjà été étendu aux cas contacts, comme les personnes emmenées par l’armée à Howard Springs.



Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.