Actualités françaises

l’armée sera appelée en renfort dans certains secteurs

[ad_1]

L’armée britannique sera appelée à remplacer les grévistes dans certains secteurs sensibles tels que la police des frontières ou les ambulances, a annoncé jeudi le gouvernement, alors que le pays fait face à des grèves à répétition dans un contexte de crise des coûts. de la vie. « Ces grèves récurrentes perturberont tout le monde, y compris notre personnel militaire qui, malheureusement, devra intensifier et remplir certaines des fonctions vitales dont nous avons besoin pour faire fonctionner le pays.», a déclaré à la presse un porte-parole du Premier ministre Rishi Sunak.

Face à la multiplication des appels à la grève dans les transports ferroviaires, la santé, la poste et la logistique ou encore la police des frontières, le gouvernement avait déjà prévenu qu’il envisageait de recourir à l’armée. « Des discussions sont en cours avec le ministère de la Défensede militaires pour remplacer les ambulanciers grévistes, au moment où le système de santé publique connaît une crise sans précédent, notamment dans les services d’urgence, a indiqué le porte-parole. Les infirmières seront en grève pendant deux jours en décembre, une première nationale depuis plus de 100 ans.

Mercredi, le syndicat PCS a lancé un appel à la grève des agents de la police des frontières dans plusieurs aéroports britanniques pendant la période des fêtes, suggérant des perturbations majeures, notamment à Heathrow et Gatwick. De plus, les soldats sontentraînementpour soutenir la police des frontières, a ajouté le porte-parole. Quelque 2 000 soldats sont ainsi entraînés, a indiqué jeudi matin la ministre de l’Education Gillian Keegan sur Sky News. Ce recours à l’armée ne ferait pas l’unanimité dans les rangs des militaires, selon une information rapportée par le quotidien The Telegraph.

Ces grèves surviennent sur fond de revendications salariales dans un contexte d’inflation supérieure à 10% qui provoque une grave crise du coût de la vie. Si les négociations ont abouti dans certaines entreprises, elles semblent au point mort dans plusieurs secteurs et le gouvernement a durci sa rhétorique ces derniers jours. Le Premier ministre Rishi Sunak a promis mercredi de mettre en place «de nouvelles lois sévèrespour lutter contre les conséquences des grèves.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page