Skip to content
L’Arménie affirme qu’un accord de cessez-le-feu a été conclu avec l’Azerbaïdjan

Un responsable arménien a déclaré mercredi que l’Arménie et l’Azerbaïdjan avaient négocié un cessez-le-feu après s’être mutuellement accusés d’affrontements le long de leur frontière.

Armen Grigoryan, le secrétaire du Conseil de sécurité arménien, a déclaré dans des propos télévisés que la trêve était entrée en vigueur. Il n’y a pas eu de commentaire immédiat de l’Azerbaïdjan sur un accord de cessez-le-feu.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit discuter de la situation jeudi lors d’une session demandée par l’Arménie.

Le ministère arménien de la Défense a déclaré mercredi que les forces azerbaïdjanaises ont lancé des drones de combat en direction de la station balnéaire arménienne de Jermuk dans la nuit et ont renouvelé les bombardements avec de l’artillerie et des mortiers dans la matinée, ciblant à nouveau Jermuk, ainsi que le village de Verin Shorzha.

Pendant ce temps, l’armée azerbaïdjanaise a accusé les forces arméniennes de bombarder ses positions dans les districts de Kalbajar et Lachin en Azerbaïdjan, près de la région séparatiste du Haut-Karabakh.

L’Arménie a déclaré qu’au moins 49 de ses soldats avaient été tués dans les combats qui ont éclaté mardi matin, tandis que l’Azerbaïdjan a déclaré avoir perdu 50 soldats.

Les deux pays, anciennes républiques soviétiques, se sont battus pendant des décennies pour le Haut-Karabakh. La région fait partie de l’Azerbaïdjan, mais les forces arméniennes soutenues par l’Arménie la contrôlent depuis la fin d’une guerre séparatiste en 1994.

Au cours d’une guerre de six semaines en 2020, l’Azerbaïdjan a récupéré de larges pans du Haut-Karabakh, les combats se terminant par un accord de paix négocié par la Russie.

Certains éléments de ce rapport proviennent de l’Associated Press.

voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.