Skip to content
L’Autriche est de retour dans un verrouillage national complet pour lutter contre la flambée de coronavirus


L’Autriche est de retour dans un verrouillage national complet alors qu’elle lutte contre une augmentation des infections à coronavirus.

C’est le premier pays de l’UE à mettre en œuvre la mesure drastique au milieu de la vague actuelle de COVID-19 qui frappe un certain nombre de pays européens.

C’est également le premier pays de l’UE à annoncer un mandat de vaccination pour l’ensemble du pays, qui entrera en vigueur le 1er février.

Le nombre moyen de décès quotidiens a triplé ces dernières semaines en Autriche, et certains hôpitaux ont averti que leurs unités de soins intensifs atteignaient leur capacité maximale.

Le verrouillage durera au moins 10 jours mais pourrait s’étendre à 20 jours, ont déclaré des responsables.

Les gens ne pourront quitter leur domicile que pour des raisons spécifiques, notamment pour faire l’épicerie, aller chez le médecin ou faire de l’exercice.

Vendredi, le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a annoncé le verrouillage et le mandat, s’excusant auprès de toutes les personnes vaccinées, affirmant qu’il n’était pas juste qu’elles aient à souffrir des restrictions de verrouillage renouvelées.

Auparavant, l’Autriche avait essayé un verrouillage uniquement pour les personnes non vaccinées, mais cela n’a pas suffisamment ralenti les infections.

Moins de 66% des 8,9 millions d’Autrichiens sont complètement vaccinés, et les vaccinations ont plafonné à l’un des taux les plus bas d’Europe occidentale.

L’Autriche fait partie de plusieurs pays d’Europe occidentale où les infections augmentent rapidement et où l’on craint que les taux de vaccination ne soient insuffisants pour empêcher une vague hivernale dans les hôpitaux.

Grâce en grande partie aux vaccinations, les hôpitaux autrichiens ne subissent pas la même pression qu’au début de la pandémie, mais beaucoup s’efforcent toujours de gérer le nombre croissant de patients COVID-19 tout en essayant de résorber les arriérés avec un personnel épuisé ou malade.

Le nouveau verrouillage de l’Autriche est son quatrième depuis le début de la pandémie et intervient alors que le pays a lutté sans succès pour arrêter la spirale du nombre de cas. Vendredi, il a signalé 15 809 nouvelles infections, un record historique.

Après 10 jours, les effets du confinement seront évalués. Si les cas de virus n’ont pas suffisamment diminué, il peut être prolongé jusqu’à un maximum de 20 jours.

Après cela, le verrouillage sera levé pour toutes les personnes vaccinées mais pourrait rester en place pour ceux qui refusent de se faire vacciner, selon le gouvernement.

Manifestations contre les mesures

Les nouvelles mesures, en particulier le mandat de vaccination, ont rencontré une vive opposition parmi certains dans le pays.

Une manifestation samedi dans la capitale Vienne a attiré 40 000 personnes, selon la police, dont des membres de partis et de groupes d’extrême droite.

Les mesures prises ailleurs en Europe ont également rencontré des protestations parfois violentes ces derniers jours.

Vendredi soir, la police néerlandaise a ouvert le feu sur des manifestants et sept personnes ont été blessées lors des émeutes qui ont éclaté dans le centre-ville de Rotterdam autour d’une manifestation contre les restrictions liées au COVID-19.

Des manifestations ont également eu lieu à Rome, la capitale italienne, ce week-end.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.