Skip to content
« L’avenir de la droite passe par le rassemblement et l’addition »


Renaud Muselier, président de la région PACA, réélu avec le soutien d’En Marche et de LR. FRANCOIS BOUCHON/Le Figaro

TRIBUNE – Le président de la région PACA appelle à la cohésion.

Près de deux ans après les élections régionales où, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, deux visions de la politique se sont affrontées, la droite est à nouveau confrontée à ce choix, mais il est devenu existentiel : le rassemblement et l’addition de raison à une culture de gouvernement, ou l’union des droites extrêmes, sur fond de populisme, de nostalgie et de peur.

Pour y répondre, la droite doit trouver son ADN. De Gaulle, Pompidou, Chirac, Sarkozy, tous ceux qui ont conquis la droite dans ce pays ont érigé une digue claire contre les extrêmes. Ceux qui ont transgressé cette règle ont toujours commis une double faute morale et politique. Moraux, car nos principes n’ont historiquement et philosophiquement rien à voir avec ceux de l’extrême droite. Politique, car tous ceux qui ont tenté cette aventure dès les régionales de 1998 ont toujours perdu, puis disparu. La droite doit définitivement abandonner les logiciels de rabougrissement, du bunker. Elle doit éviter…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 51% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.