Skip to content
Le bouillonnant Hervé Di Rosa élu à l’Académie des Beaux-Arts


DÉCERNER – Chantre des arts modestes, ce fougueux Sudiste entre ainsi au panthéon des artistes, aux côtés des peintres Garouste, Bustamante et Ernest Pignon-Ernest.

Hervé Di Rosa est un personnage, un ouragan heureux qui croit au pouvoir de l’art, aux vertus de l’amitié, à sa bonne étoile. Il a raison. Lors de sa séance plénière du mercredi 23 novembre 2022, l’Académie des beaux-arts l’a élu à la chaire IV de la section peinture, précédemment occupée par Jean Cortot (1925-2018). Cette élection sera soumise demain, jeudi 24 novembre, à l’approbation du président de la République, protecteur de l’Académie. Un honneur qui le couronne, fier fils du peuple né le 17 décembre 1959 à Sète, artiste phare des arts modestes qu’il défend avec une bonhomie contagieuse et un sens aigu du collectif.

L’atelier d’Hervé Di Rosa à Lisbonne. © Valérie Duponchelle / Le Figaro

Ce peintre acharné, sorte de magicien de l’objet qui raconte l’enfance, le jeu, la joie, la découverte, collectionneur de mille trouvailles des arts populaires qui viennent peupler son univers pictural, avait depuis longtemps envie d’entrer dans ce monde. Saint Aréopage de la culture française. Mission accomplie! La section prestigieuse de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.