Skip to content
Le bureau bruxellois de Twitter aurait fermé, ce qui fait craindre qu’Elon Musk ne se conforme pas aux règles de l’UE


Twitter aurait fermé l’ensemble de son bureau bruxellois, suscitant des craintes quant au respect par la plateforme des nouvelles règles européennes en matière de contrôle du contenu en ligne.

Citant cinq personnes proches du dossier, le journal Financial Times a rapporté jeudi que les chefs de la politique numérique européenne de Twitter, Dario La Nasa et Julia Mozer, ont quitté la société de médias sociaux la semaine dernière.

Le bureau est maintenant fermé après que quatre autres cadres aient démissionné dans le cadre de licenciements massifs au début du mois, qui ont supprimé environ 7 500 employés.

Mozer et La Nasa ont dirigé les efforts de Twitter pour se conformer à la loi sur les services numériques de l’Union européenne, qui a été mise en œuvre la semaine dernière et établit de nouvelles règles sur la manière dont les plateformes doivent assurer la sécurité des utilisateurs en ligne.

Les anciens dirigeants ont survécu aux premières suppressions d’emplois début novembre, mais sont peut-être partis après le nouveau patron de Twitter, Elon Musk. ultimatum pour s’engager dans une « culture de travail hardcore» et travailler de longues heures, ou bien quitter l’entreprise avec trois mois d’indemnité de départ.

On ne sait pas, cependant, s’ils ont démissionné ou ont été licenciés.

Les deux premières semaines du milliardaire de 51 ans en tant que propriétaire de Twitter ont été marquées par une refonte majeure et des décisions rapides, notamment le licenciement de l’ancien PDG de la société Parag Agrawal et d’environ la moitié de son personnel.

Les dernières sorties de personnel suivent une tendance similaire d’employés du monde entier quittant brusquement l’entreprise.

Les résultats d’un sondage, pris après l’ultimatum de Musk par l’application de travail Blind, ont montré que 42% des 180 employés de Twitter ont choisi la réponse « Prendre l’option de sortie, je suis libre! »

Un quart ont déclaré avoir choisi de rester « à contrecœur », et seulement 7% des participants ont déclaré avoir cliqué sur « oui pour rester, je suis hardcore ».

Le patron de SpaceX et de Tesla, qui a finalisé son achat de 44 milliards de dollars (42 milliards d’euros) de Twitter le mois dernier, s’est inquiété de savoir si sa plate-forme resterait un espace sûr après avoir annulé les interdictions de personnalités controversées telles que l’ancien président américain Donald Trump, tandis que s’engageant également à assouplir les règles de modération du contenu.

Des questions ont également été soulevées quant à savoir si Musk se conformera aux règles plus strictes de l’UE en matière de données.

Jeudi, la Commission européenne a montré que les suppressions de discours de haine par Twitter avaient chuté d’environ 5 % sur un an.

Musk a également reporté la relance du service d’abonnement Twitter Blue après que la fonctionnalité de coche bleue ait été utilisée par des imitateurs sur Twitter.

euronews en2fr -busniss

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.