Skip to content
Le Canada imite les États-Unis pour les retrouver en demi-finale


Il n’y avait pas photo non plus: le Canada a marché contre Porto Rico (79-60) jeudi en quart de finale à Sydney pour défier dans le dernier carré de la Coupe du monde féminine de basket sa voisine américaine, qui avait facilement disposé de la Serbie un peu plus tôt ( 88-55).

Les Canadiens avaient déjà fait le trou en fin de premier quart face aux Portoricains, qualifiés avec le pire bilan des huit quarts de finalistes (deux victoires).

Natalie Achonwa (12 pts, 9 rbds et 4 passes en 26 minutes) et ses partenaires retrouveront vendredi l’ogre américaine, qui a poursuivi son chemin facile à la recherche d’un quatrième titre mondial d’affilée.

Signe que les Etats-Unis sont pour l’instant un, voire deux crans au-dessus de la concurrence, les Serbes ont livré un bon match mais repartent les valises pleines d’un déboursé de 33 points.

La Serbie, entraînée par Marina Maljkovic, fille de l’ancien entraîneur champion d’Europe en 1993 avec Limoges Bozidar Maljkovic, a mené jusqu’à la 6e minute et était encore dans le match au quart d’heure après un tir gagnant suivi d’un lancer franc de l’ailier Jovana Nogic (35-31 pour les États-Unis).

Mais les Américaines ont ensuite sensiblement élevé leur niveau de jeu, notamment en défense et grâce à leur profondeur de banc, pour s’échapper à la mi-temps (50-33) puis dans le troisième quart-temps, où elles n’ont concédé que 7 points à la joueuse serbe Yvonne Anderson (14 pts, 7 passes décisives) et ses coéquipières.

Comme depuis le début du tournoi, l’ailier de la « Team USA » Alyssa Thomas a brillé, signant, avant d’être ménagé en fin de partie, un double-double (13 pts, 14 rbds) et 7 passes décisives, pour une cote de 30.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.