Skip to content
Le CF Montréal résiste et obtient 3 points à Chicago

[ad_1]

CHICAGO | Le CF Montréal a égalé un record d’équipe établi plus tôt cette saison en restant invaincu pour un huitième match consécutif en remportant une victoire courageuse de 2-0 contre le Fire de Chicago samedi soir.

• Lisez aussi : La glissade de Dynamo continue

• Lisez aussi : Piatti rentre à la maison

• Lisez aussi : CF Montréal : un jeu piège

Dans ce deuxième blanchissage consécutif, le Bleu-blanc-noir a dû conserver son avance acquise en première mi-temps, puisque l’expulsion d’Ismaël Koné, à la suite d’un deuxième carton jaune reçu dans le temps additionnel de la première période, a contraint l’équipe jouer la deuxième mi-temps à dix heures.

Chicago en a évidemment profité pour reprendre le contrôle du match sans pouvoir briser les lignes défensives montréalaises.

A cela s’ajoute le brio de Sebastian Breza, dans le but, qui a récolté le blanchissage. Mauvaise nouvelle en revanche puisque Mason Toye a quitté la rencontre sur civière à la 72e minute

Objectifs rapides

Bien que Chicago soit entré dans le match avec de bonnes intentions, Montréal a rapidement pris le contrôle de Soldier Field avec un jeu technique inspiré.

Les Montréalais ont misé sur de nombreuses passes courtes pour déjouer la défense adverse et tester le jeune Gabriel Slonina, 18 ans, qui a sauvé les meubles.

C’est finalement Ismaël Koné qui a ouvert le score en envoyant une fusée dans la lucarne à la 19e minute pour son deuxième but de la saison. Romell Quioto a frappé cinq minutes plus tard, marquant sur un coup franc. Il s’agissait pour le Hondurien d’un quinzième filet cette année, mais surtout d’un douzième lors de ses onze dernières titularisations.

Fait intéressant, les deux buts ont été marqués de l’extérieur de la surface. Avant ce match, le Bleu-blanc-noir n’avait réussi qu’un seul hors-jeu cette saison.

Ridicule

Il faut parler du travail de l’officiel Michael Radchuck, qui a distribué les cartons jaunes avec une générosité évidente.

Certes, Ismaël Koné devait jouer plus prudemment sachant qu’il en avait déjà un, mais la faute qui a conduit au second et son expulsion ne méritaient sans doute pas une telle sanction.

Radchuck ne s’est pas arrêté là puisqu’il a distribué quatre autres cartons jaunes aux Montréalais qui n’ont pas été particulièrement indisciplinés.

Montréal

Gardien:

S. Bréza.

Défenseurs :

G. Corbo, J. Waterman, K. Miller.

Environnement:

A. Johnston, I. Koné, V. Wanyama, D. Mihailovic (remplacé par M. Choinière à la 67e minute), L. Lappalainen (remplacé par R. Thorkelsson à la 61e minute).

Attaquant:

J. Torres (remplacé par S. Piette à la 46e minute), R. Quioto (remplacé par M. Toye à la 61e minute – remplacé par S. Ibrahim à la 73e minute).

Chicago

Gardien:

G. Slonina

Défenseurs :

J. Bornstein (remplacé par K. Przybylko à la 61e minute), R. Czichos (remplacé par K. Burks à la 90e+2 minute), C. Teran, B. Sekulic.

Environnement:

F. Navarro, J. Torres, C. Mueller, X. Shaqiri (remplacé par F. Herbers à la 30e minute), B. Gutierrez.

Attaquant:

J. Duran.

Objectif

CHICAGO : aucun Montréal : Koné (19e – passe à Lappalainen), Quioto (24e)

des boites

CHICAGO : Teran (22e) Montréal : Koné (34e), Koné (45e+3 – rouge), Wanyama (45e+6), Mihailovic (59e), Breza (62e)

COUPS

ARRÊTS

Montréal

6

4

CHI

4

4

DÉFAUTS

HORS JEUX

Montréal

13

1

CHI

15

4

COINS

Montréal

5

CHI

6

Bulletin

8.5 / 10 | Sébastien Bréza


Le CF Montréal résiste et obtient 3 points à Chicago

Photo Martin Alarie

Sébastien Bréza

Confiant, il s’impose et réalise de très beaux arrêts pour aider son équipe. Avec ses quatre arrêts, son jeu blanc est plus que mérité.

8.5 / 10 | Joël Waterman

De nombreux jeux adverses meurent à ses pieds car il est efficace dans les actions de coupe. Il réalise un tacle sublime pour lancer le jeu qui mène au premier but.

8 / 10 | Kamal Miller

  • Bonne performance défensive, il s’impose physiquement.

8 / 10 | Victor Wanyama

  • Il est dominant dans l’entrejeu face à un Fire plutôt perdu et il en profite.

8 / 10 | Samuel Piette

  • Une belle performance défensive pour clore le match avec un homme en moins.

7.5 / 10 | Robert Thorkelsson

  • Il fait un excellent travail défensif pour aider l’équipe à tenir le score.

7.5 / 10 | Mathieu Choinière

  • Bon travail défensif pour finir le match dans un contexte difficile.

7.5 / 10 | Romell Quioto

  • Il a le feu dans les yeux et on se demande ce qui peut l’arrêter tant il est redoutable dans le dernier tiers adverse.

7.5 / 10 | Gabriele Corbo

  • Un match très honnête sans fioritures, mais efficace.

7.5 / 10 | Alistair Johnston

  • Un bon match dans son couloir avec de bonnes intentions défensives.

7 / 10 | Ismaël Koné

  • Il marque un beau but, mais il est aussi victime de la sévérité de l’officiel sur son deuxième jaune. Même s’il aurait dû être plus prudent.

7 / 10 | Djordje Mihailovic

  • De retour à la maison et au terme d’une semaine mouvementée, il s’est montré combatif, mais a peut-être voulu en faire un peu trop.

7 / 10 | Lassi Lappalainen

  • Plus discret, mais il offre une belle passe à Koné sur le premier but.

7 / 10 | Joaquín Torres

  • Il joue plus court et c’est bien et il joue un match très honnête, mais il a encore du mal à s’imposer dans le système de Wilfried Nancy.

Face à l’adversité

CHICAGO | Wilfried Nancy a semblé léger lors de sa visioconférence d’après-match samedi soir.

On peut comprendre l’entraîneur-chef du CF Montréal puisque son équipe venait de lui offrir une victoire satisfaisante après avoir disputé la seconde moitié du match avec un homme en moins.

« Les gars ont tout donné, ils ont fait face à une adversité à laquelle on ne s’attendait pas, je veux parler de l’arbitre, mais les gars sont restés sur la tâche.

« On est super exigeant avec les gars et je leur ai dit à la mi-temps qu’on a l’habitude de jouer avec un homme en moins parce qu’on joue souvent avec un joker à l’entraînement.

Solidité défensive

Malgré la supériorité numérique du Fire dans les 45 dernières minutes, le CF Montréal a poursuivi son bon travail en passant de l’attaque à la défense sans reculer complètement.

« Ce que j’ai aimé, c’est que nous avons continué à essayer de gagner du terrain, alors bravo aux joueurs pour cela », a noté Nancy.

Entré en début de deuxième mi-temps, Samuel Piette a rapidement flairé la stratégie du Fire et estime que l’équipe s’y est très bien adaptée.

« Nous avons été très solides en deuxième mi-temps et nous savions que ce serait difficile. C’est sûr que quand on mène 2 à 0, c’est plus facile mentalement.

« On a gardé un bloc serré et on s’est vite rendu compte que le but des Fire était d’aller sur les côtés donc on les a serrés près des lignes. J’avais l’impression que nous aurions pu jouer une autre mi-temps sans encaisser de but. »

Carte sévère

Ismaël Koné est passé de héros à zéro en inscrivant un superbe but pour être expulsé sur un deuxième carton jaune.

« C’est un bon moment d’apprentissage pour lui », a noté Samuel Piette. Mais d’un autre côté, je pense que la deuxième carte était assez dure. J’avais l’impression que l’officiel avait oublié qu’Isma en avait déjà un, mais dès qu’il le sort, il n’a d’autre choix que d’aller jusqu’au bout.

« Nous avons très bien réagi. Lorsqu’un joueur tombe au combat ou fait une erreur, les autres joueurs sont là pour s’assurer que la chimie reste forte. Cela a montré la force de caractère que nous avons.

Wilfried Nancy est sorti de sa réserve habituelle pour parler du travail de Michael Radchuck.

« Je n’ai pas l’habitude de parler d’arbitres. Je suppose qu’ils ont des émotions et qu’ils essaient de faire du mieux qu’ils peuvent. Mais aujourd’hui c’était difficile, même en marge, a convenu le quatrième officiel.

►Mason Toye est sorti sur une civière, mais ce n’est pas une blessure grave, il souffrait de maux de ventre.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.