Skip to content
Le CH a rendez-vous avec Luke Richardson et les Blackhawks


Les Canadiens de Montréal ont trébuché cette semaine contre les Sabres de Buffalo, qui avaient perdu huit matchs de suite avant leur visite au Centre Bell mardi, et ils ne voudront pas se faire endormir vendredi après-midi par une autre équipe en difficulté, les Blackhawks de Chicago.

• Lisez aussi : De quoi les Sénateurs auront-ils besoin?

• Lisez aussi : Beaucoup d’intérêt pour les Sénateurs

Le Tricolore retrouvera son ancien entraîneur adjoint Luke Richardson, maintenant à la barre des Hawks, au United Center. Et ses débuts sont pour le moins difficiles, Chicago se trouvant au bas de la division centrale de la Ligue nationale de hockey. L’équipe a également subi cinq défaites consécutives, dont un cruel échec 6-4 aux mains des Stars de Dallas mercredi. Elle a encaissé cinq buts sans riposte pour voir sa sécheresse se poursuivre et la frustration est palpable au sein des troupes.

« Nous ne devrions pas perdre ce match. Lorsque vous dominez un club de cette façon, il reviendra fort et poussera plus fort », a déclaré l’attaquant Max Domi à NHL.com après la déception de son équipe.

« Il faut apprendre à jouer d’avance, se défendre avec ardeur et faire les petits jeux qui nous permettent de gagner des matchs de hockey : envoyer le disque dans la zone adverse et dégager la rondelle de notre territoire. L’adversaire a mis plus de pression cette fois-ci et nous n’avons pas pu le contrôler », a ajouté le défenseur Seth Jones, qui a touché la cible à son premier match depuis le 29 octobre.

dure leçon

Espérant évidemment un scénario différent face au Canadien, Richardson a fait les mêmes constats. Ses hommes ont des ajustements à faire.

« Nous n’avions pas la même éthique de travail [en troisième période] et nous nous sommes assis un peu sur notre priorité, a-t-il dit. L’autre formation, très bonne en attaque, a accéléré le rythme et s’est dirigée vers nous. Les gars ont travaillé très dur pendant 40, 50 minutes, sauf qu’un match en dure 60. C’est dommage et c’est une dure leçon à apprendre ; vous ne pouvez pas arrêter de jouer quand vous êtes en tête. »

Malgré leurs déboires, les Hawks ne sont pas à prendre à la légère. Patrick Kane reste une menace, même s’il n’a marqué que trois fois en 19 sorties. Il a cependant enregistré 12 passes décisives. Domi connaît une campagne intéressante avec ses 14 points, un de plus que Jonathan Toews. Dans le filet, trois gardiens ont travaillé pour Richardson jusqu’à présent. Petr Mrazek, qui n’a gagné qu’une fois en sept matchs, était en action mercredi.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.