Actualités françaises

Le CH s’impose à Seattle malgré le premier but de Wright

[ad_1]

SEATTLE | Shane Wright a marqué son premier but dans la LNH contre les Canadiens, mais ce n’était pas l’histoire parfaite. Le CH a bousillé un scénario possible pour Hollwood en quittant la Climate Pledge Arena avec la victoire.

• Lisez aussi : Un rêve devenu réalité pour Johnathan Kovacevic

Malgré un faible total de 15 tirs, le Tricolore a triomphé du Kraken 4 à 2 hier à Seattle pour signer une première victoire contre le bébé des équipes de la LNH. L’année dernière, l’équipe d’expansion a remporté deux victoires en deux sorties contre le CH.

Les premiers incluent le premier but de Jonhathan Kovacevic dans les ligues majeures, le premier but de la saison de Rem Pitlick et un premier match complet sans Sean Monahan cette saison.

« J’étais tellement heureux quand j’ai vu la rondelle arriver, je pensais à ce premier but depuis longtemps », a déclaré Kovacevic avec un sourire. C’est un rêve de jouer un premier match, c’est un autre rêve de marquer un premier but. Mais c’est encore mieux quand vous le faites dans une victoire. »

« Ça fait du bien de contribuer à la victoire, a ajouté Pitlick. C’est une grande victoire pour nous après un match difficile contre les Canucks. »

Le même score

Tout comme lors de la visite à Calgary, Jake Allen a joué un rôle clé pour les gagnants. Le natif du Nouveau-Brunswick a stoppé 31 des 33 tirs du Kraken.

Sur le papier, le Tricolore avait peut-être l’air d’une bête affaiblie pour cette visite dans l’État de Washington. Il y a eu un deuxième match en autant de soirées, une arrivée tardive à Seattle, une avance de quatre buts gâchée la veille à Vancouver, des blessures à David Savard et Monahan, mais cela n’a pas suffi à arrêter cette courageuse équipe.

« Le Kraken a marqué en toute fin de deuxième période et c’était 4-2 après 40 minutes, a rappelé Martin St-Louis. C’était le même score que la veille contre les Canucks. Mais nous l’avons mieux géré. J’étais content de notre réaction et je suis très fier des gars. »

Il y a eu le duel entre Kraken et CH, mais aussi celui entre deux cadors du dernier repêchage, Wright et Juraj Slafkovsky. Le numéro 51 du Kraken a marqué, mais Slafkovsky a également répliqué avec une passe décisive sur le but de Josh Anderson.

Un bon voyage

Une fois de plus, le Canadien a trouvé le moyen de contrecarrer les plans. Pour ce long périple de quatre rencontres en six jours à Calgary, Edmonton, Vancouver et Seattle, les plus pessimistes s’attendaient à une maigre récolte.

Mais avec un dossier de deux victoires, une défaite et une défaite en prolongation, St. Louis et ses hommes rentreront chez eux avec cinq points sur huit possibles.

« Je vois cela mieux qu’un record de .500 puisque nous avons cinq points sur huit », a déclaré St-Louis. Jake (Allen) a fait un super voyage pour nous. Même à Edmonton, il avait joué un bon match, mais les Oilers avaient marqué cinq contre trois. Je suis content pour lui. »

+

Jack Allen

Allen avait hâte de retourner à Montréal pour voir ses trois jeunes filles. sur les jambes des locaux

Evgueni Dadonov

Avec les absences de Gallagher, Drouin, Hoffman, il y a des trous sur les ailes Dadonov pourrait profiter de cette situation pour gagner des points Mais le Russe n’y parvient pas Utilisé plus de 17 minutes face à Kraken, et au sein de la 1ère vague en supériorité numérique, il n’a pas tiré un seul coup

Première période

1-Mon: Johnathan Kovacevic (1) (Matheson, Dach)12:56
2-Mer : Shane Wright (1) (Bjorkstrand, Gourde)15:30

Pénalités : Larsson (mer) 8:02, Edmundson (lundi) 15:43

Deuxième période

3-Mon: Cole Caufield (15) (Suzuki)2:05
4-Mon: Josh Anderson (7) (Dvorak, Slafkovsky)2:12
5-Mon: Rem Pitlick (1) (Edmundson, Evans)18:40
6-Mer : Jared McCann (12) (Burakovsky)19:59

Pénalités : Wideman (lundi) 2:48, Dunn (mer) 8:22, Schwartz (mer) 17:04, Matheson (lundi) 17:51

Troisième période

Sans but

Pénalités : Pénalité : Oleksiak (Mer) 15:08

Tirez au filet

Montréal 4 – 4 – 8 – 16 Seattle 11 – 8 – 14 – 33

Gardiens :

Lundi : Jake Allen (G, 8-9-0) Mer : Martin Jones (P, 12-5-2)

Avantages numériques :

Lundi : 0 sur 4, Mer : 0 sur 3

Arbitres :

Wes McCauley, Jean Hébert

Juges de lignes :

Ben O’Quinn, Kiel Murchison

ASSISTANCE:

17 151

Ce que nous avons remarqué…

Sept défenseurs

Avec les blessures de David Savard et Sean Monahan, le CH s’est retrouvé avec seulement 18 patineurs en bonne santé. Martin St-Louis n’a eu d’autre choix que de miser sur une formation de sept défenseurs et de onze attaquants. Arber Xhekaj, qui s’est retrouvé sur l’aile pour la période d’échauffement, n’a pas fait d’apparition dans un rôle offensif. Le numéro 72 et Chris Wideman étaient les deux défenseurs les moins utilisés.

Le premier de Kovacevic

Il n’y a pas que Shane Wright qui a marqué son premier but dans la LNH lors de ce match. Johnathan Kovacevic a également découvert ce sentiment lorsqu’il a battu Martin Jones d’un tir du poignet de la pointe en première période. A ses 23 anse match dans l’uniforme du CH, mais ses 27e dans la LNH, Kovacevic a maintenant hérité de la rondelle de son premier but.

Un record sur la route

En visitant la sublime Climate Pledge Arena pour la deuxième fois seulement, le CH a établi un record d’équipe. En deuxième période, Cole Caufield et Josh Anderson ont touché la cible en seulement sept secondes. C’est une nouvelle marque pour le Tricolore pour un match sur une patinoire adverse. Avant cela, le record était de huit secondes pour deux buts.

Générosité

Avant le match, Martin Jones avait un très faible pourcentage d’arrêts à 0,893. Philipp Grubauer a eu un retour encore plus désastreux à .868. Le Canadien n’a rien fait pour restaurer les statistiques de Jones. En deuxième période, les visiteurs ont marqué trois buts sur seulement quatre tirs.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page