Skip to content
le charbon et le pétrole auront la priorité sur les passagers pour les trains


« Ce n’est pas une décision facile à prendre, car cela signifie, en cas de tension, que d’autres trains devront attendre », a reconnu le ministre allemand des Transports.

Les convois ferroviaires acheminant du charbon et du pétrole via l’Allemagne auront désormais la priorité sur les trains de voyageurs, pour garantir l’approvisionnement énergétique du pays plongé dans l’incertitude par les coupures des livraisons de gaz russe, a décidé mercredi le gouvernement. « Pour garantir l’approvisionnement, le transport d’énergie sera temporairement prioritaire sur les rails», a annoncé le ministère de l’Économie à l’issue du Conseil des ministres.

« Ce n’est pas une décision facile à prendre, car cela signifie qu’en cas de tension, d’autres trains devront attendre», a admis pour sa part le ministre des Transports, Volker Wissing. Mais « le rail est déjà pleinement utilisé, donc si un transport d’énergie supplémentaire est nécessaire, nous devons lui donner la priorité« , a-t-il ajouté. Concrètement, le gestionnaire du réseau ferroviaire DB Netz devraadapter les conditions d’utilisation du réseau ferroviaire pour privilégier le transport du pétrole et du charbon», selon la décision du gouvernement.

Au lendemain de la guerre en Ukraine, la Russie a réduit ses livraisons de gaz russe à l’Allemagne de 80% depuis le printemps, plongeant le pays dans l’incertitude avant l’hiver. Pour assurer l’approvisionnement énergétique de ses entreprises et de ses citoyens, le gouvernement a notamment décidé de recourir davantage aux énergies fossiles, notamment au charbon. « Nous voulons nous libérer au plus vite de l’emprise des importations énergétiques russes», s’est justifié mercredi le ministre de l’Économie, Robert Habeck. Résultat : le besoin de transporter ces matières premières vers les centrales électriques explose.

Cependant, le faible niveau d’eau des rivières du pays, qui a connu une grave sécheresse ces derniers mois, ralentit considérablement le transport fluvial, surchargeant le réseau ferroviaire. Les problèmes de livraison ferroviaire sont déjà évidents. Ainsi la centrale à charbon Heyden 4, dans l’ouest du pays, que l’énergéticien Uniper va relancer lundi prochain, devra fonctionner dans un «limitéfaute de livraisons suffisantes, a annoncé le groupe.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.