Skip to content
Le chef du bloc dirigé par la Russie révèle les détails de la mission au Kazakhstan — RT Russie et ex-Union soviétique
 | Nouvelles locales

Mises à jour de dernière minute Nouvelles du monde

L’arrivée de la force alliée de maintien de la paix a eu un « effet qui donne à réfléchir » au Kazakhstan, estime le responsable

Alors que l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) termine sa mission de maintien de la paix au Kazakhstan, le haut responsable du bloc militaire dirigé par la Russie a évoqué le déroulement du déploiement et ses résultats avec RT.

Le Kazakhstan a connu un début d’année difficile, alors qu’une vague de troubles violents a éclaté à la suite de manifestations déclenchées par une forte hausse des prix du carburant. Alors que la manifestation initialement pacifique s’est transformée en violence et en émeutes en quelques jours, le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev a demandé l’aide du bloc militaire de six membres, qui comprend l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie et le Tadjikistan. Il l’a fait conformément aux articles 2 et 4 du Traité de sécurité collective.


Des centaines de casques bleus de l’OTSC de tous les pays alliés ont été rapidement envoyés au Kazakhstan pour garder des installations stratégiques clés, telles que des centrales électriques et des aéroports. La mission de maintien de la paix s’est avérée de courte durée, la force commençant son retrait jeudi. Il devrait être entièrement retiré d’ici deux semaines.

Au début du retrait, RT s’est entretenu avec le secrétaire général de l’OTSC, Stanislav Zas, qui a donné sa première évaluation de la mission, qui est devenue le tout premier déploiement majeur de l’alliance dirigée par la Russie en 20 ans d’histoire.

Zas a qualifié la mission de maintien de la paix de succès, affirmant qu’elle avait atteint son objectif principal – aider les autorités du pays à stabiliser la situation sur le terrain. Il a ajouté que les troupes ont été bien accueillies par les habitants du Kazakhstan, aucun incident n’ayant été enregistré au cours de la mission.

« L’état d’esprit était bon. Les gens se sont montrés compréhensifs face à l’arrivée de notre force de maintien de la paix dans le pays », dit Zas. « Au cours de ces jours, aucun affrontement ou quoi que ce soit ne s’est produit entre les Casques bleus et la population locale. »


Le chef du bloc dirigé par la Russie révèle les détails de la mission au Kazakhstan — RT Russie et ex-Union soviétique
 | Nouvelles locales

Les Casques bleus n’ont pas engagé de combat et il n’y a eu aucune tentative d’attaque contre les installations gardées par les forces de l’OTSC, selon le responsable. Il estime que la simple présence de la force de maintien de la paix a contribué à la stabilisation de la situation sécuritaire dans le pays.

« Il n’y a pas eu d’affrontements directs avec des gangs armés ou des terroristes dans les installations gardées par les Casques bleus. De manière générale, je dois dire que l’arrivée des Casques bleus a eu un effet dégrisant. Tout le monde a compris qu’ils ne plaisanteraient pas », dit Zas.

Alors que la situation au Kazakhstan a « stabilisé » ces derniers jours, c’est encore loin de devenir « Ordinaire » encore une fois, dit Zas. L’état d’urgence reste intact dans certaines parties du pays, tandis que les autorités locales ont encore beaucoup de travail à faire pour redonner vie à ce qu’elle était avant les événements tumultueux de début janvier, tout en continuant à poursuivre ceux qui sont à l’origine des troubles violents.

« On peut parler de stabilisation. Malheureusement, il est encore impossible de parler, et il est prématuré de parler, de la normalisation de la situation. a déclaré Zas. Il était cependant hautement improbable que les choses redescendent bientôt dans des troubles violents, a-t-il déclaré.

Je suis presque certain que c’est impossible… chacun a tiré ses propres conclusions de cette situation. Non seulement le peuple kazakh, mais aussi les dirigeants du pays. Je ne crois donc à aucun nouvel élan, à aucune tentative de revanche.

Bien que la mission de maintien de la paix semble avoir été accomplie avec succès, elle a également fourni une expérience inestimable pour l’alliance, a déclaré Zas. Le déroulement et les résultats de la mission seront soigneusement évalués plus avant, ce qui entraînera probablement certains « ajustements » de l’OTSC, dit-il.

LIRE LA SUITE:
Commentaires de l’ONU sur les décès au Kazakhstan

« Ce système, ces mécanismes que nous avons créés au sein de l’OTSC, ils ont vraiment fonctionné maintenant, et ils ont bien fonctionné. Je ne vois aucun besoin de reconstruire radicalement ou de changer quoi que ce soit. Nous ferons des ajustements bien sûr », a déclaré Zas.


Nouvelles d’aujourd’hui Nouvelles locales
RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.