Skip to content
Le chèque proposé par la CAQ pourrait-il aggraver l’inflation?


La Coalition avenir Québec (CAQ) offre des réductions d’impôt, ainsi qu’un chèque de 400 $ ou 600 $, selon le revenu, en décembre, à ceux qui gagnent 100 000 $ ou moins par année.

• Lisez aussi : Les candidats du Saguenay–Lac-Saint-Jean promettent d’être sur le terrain

Les baisses d’impôts seront financées à même le Fonds des générations, décrié par l’opposition. Le ministre des Finances, Eric Girard, défend la promesse faite par son parti.

« Notre situation s’est grandement améliorée, nous sommes moins endettés que l’Ontario. Nous adoptons une approche équilibrée, nous allons revenir à l’équilibre budgétaire, mais surtout nous allons bien financer les principales missions de l’Etat », a-t-il déclaré.

Le ministre a répété que les Québécois sont les plus taxés en Amérique du Nord et qu’une solution doit être proposée.

« Nous sommes les citoyens les plus taxés d’Amérique du Nord. Les deux premières tranches d’imposition sont celles où vous payez le plus d’impôts par rapport à l’Ontario », a-t-il expliqué.

Et le chèque ?

Si son parti est reconduit au pouvoir, M. Girard estime que le chèque remis aux 6,4 millions de contribuables ne contribuera pas à l’inflation. Beaucoup ne partagent pas le même avis.

« L’inflation va être d’environ 6,5 %, donc ce que nous faisons, c’est compenser un panier de consommation de base. On vient compenser le différentiel entre l’indexation de la fiscalité et l’inflation », a-t-il dit.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.