nouvelles des états-unis

Le comité de la Chambre du 6 janvier a décidé de faire des renvois criminels, selon le président

[ad_1]


Washington
CNN

Le comité restreint de la Chambre chargé d’enquêter sur l’attaque du 6 janvier 2021 contre le Capitole des États-Unis a décidé de renvoyer des affaires criminelles au ministère de la Justice, a déclaré mardi aux journalistes le président du comité, le représentant Bennie Thompson.

Thompson, un démocrate du Mississippi, a déclaré que le comité n’avait pas restreint l’univers des personnes pouvant être référées.

Lorsqu’on lui a demandé si Thompson croyait que des témoins s’étaient parjurés, il a répondu: « Cela fait partie de la discussion ».

Lorsque le panel fera des renvois, Thompson a déclaré que ce sera un document distinct du rapport final du panel qui sera envoyé au DOJ.

Le comité, qui a refusé de commenter les commentaires de Thompson, devrait se réunir plus tard mardi.

Un sous-comité de membres a été chargé de fournir des options au comité plénier sur la manière de présenter des preuves d’une éventuelle obstruction, d’un éventuel parjure et d’une éventuelle falsification de témoins, ainsi que d’éventuelles références criminelles au ministère de la Justice, selon plusieurs sources familières avec le travail du comité.

Les représentants démocrates Jamie Raskin, Adam Schiff et Zoe Lofgren et la représentante du GOP Liz Cheney, la vice-présidente du panel, tous des avocats formés, composent ce sous-comité.

La décision d’émettre ou non des renvois criminels a pesé lourd sur le comité. Les membres du panel sont largement d’accord sur le fait que l’ancien président Donald Trump et certains de ses plus proches alliés ont commis un crime lorsqu’il a encouragé un complot pour empêcher le transfert pacifique du pouvoir, comme ils l’ont expliqué lors de leurs auditions. Mais ils sont depuis longtemps divisés sur ce qu’il faut faire à ce sujet, y compris s’il faut renvoyer Trump au pénal au ministère de la Justice.

Dans le passé, la question a conduit à un débat vigoureux, parfois controversé, entre les membres du comité, ont indiqué des sources. Ceux qui ont précédemment déclaré que les renvois criminels ne sont pas nécessaires pour clore l’enquête du panel disent que le comité n’a pas de pouvoirs de poursuite et que le ministère de la Justice n’a pas besoin du Congrès pour enquêter sur les crimes car il a ses propres enquêtes criminelles sur l’attaque du Capitole qui sont en cours.

Pourtant, l’idée d’un renvoi criminel de Trump, même si elle est de nature entièrement symbolique, a plané comme une ombre sur le panel depuis sa création, et de nombreux membres ont estimé qu’il s’agissait d’une mesure nécessaire pour achever son travail.

[ad_2]

Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page