Entreprise

Le fardeau de la dette du Québec diminuera malgré une récession à l’horizon

[ad_1]

L’augmentation de 6 milliards de dollars des revenus dans les coffres de l’État cette année réduira le poids de la dette en 2023, malgré une probable récession. Et là-dessus, le gouvernement Legault peut dire merci à l’inflation.

• Lisez aussi : Le point économique : aide aux aînés versée au printemps

• Lisez aussi : Mise à jour économique : indexation de 6,44 % de l’aide sociale et des crédits d’impôt

• Lisez aussi : La taxe sur le vapotage va doubler au Québec

« Je dirais merci à la Loi sur la gestion de la dette et au Fonds des générations. Depuis 2006, tous les gouvernements successifs ont fait de la réduction du poids de la dette du Québec une priorité. Merci aux Québécois», a d’abord déclaré le ministre des Finances, Éric Girard.

Il a néanmoins reconnu que la croissance importante du produit intérieur brut (PIB) nominal, c’est-à-dire en dollars courants (sans correction de l’inflation), est utile à la mission de réduction de la dette. Le PIB nominal a augmenté de 10 % en 2021 et autant en 2022.

Cela a permis de réduire sensiblement le ratio de la dette brute au PIB. De 46,8 % en 2021, il est passé à 41,8 % en 2022 et devrait atteindre 40,4 % en 2023, en deçà de l’objectif gouvernemental de 45 %. Depuis cette année, le ratio a atteint son plus bas niveau depuis 2009.

La dette nette du gouvernement du Québec était de 192 milliards de dollars au 31 mars.

Dans son prochain budget, le gouvernement doit annoncer de nouveaux objectifs de réduction de la dette sur un horizon à long terme.

« Nous allons débattre des cibles, mais il est certain que l’atteinte de la moyenne canadienne à moyen terme demeure l’essentiel de ce que nous voulons faire », a déclaré le ministre Girard.

Le taux d’endettement du Québec est supérieur à la moyenne nationale.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page