Skip to content
Le gestionnaire de réseau électrique français va reverser 1 milliard d’euros de bénéfices exceptionnels à ses clients

Publié le:

L’opérateur du réseau électrique français a déclaré qu’il restituerait au moins un milliard d’euros aux principaux utilisateurs d’électricité au début de 2023, un montant record, alors que les sociétés énergétiques ont vu leurs bénéfices monter en flèche pendant la crise énergétique en Europe.

Le montant exact « correspondra aux prévisions de bénéfices ponctuels pour 2022 avec un marché de l’électricité sous tension », a indiqué un communiqué de RTE, qui est détenu majoritairement par la compagnie d’électricité française EDF.

Le montant pourrait aller jusqu’à 1,5 milliard d’euros. L’essentiel ira aux opérateurs des réseaux locaux basse et moyenne tension qui relient RTE aux consommateurs, de l’industrie aux ménages.

Quelque 130 millions d’euros iront à environ 380 acheteurs d’électricité industriels à grande échelle – y compris des usines chimiques, sidérurgiques, papetières et cartonnières.

L’augmentation des revenus exceptionnels de RTE cette année s’explique en partie par les frais d’accès qu’il facture aux importateurs et exportateurs d’électricité pour utiliser les « interconnexions » transfrontalières qu’il exploite.

Les redevances varient en fonction des volumes d’électricité transitant par les interconnexions mais aussi de la différence de prix de l’électricité entre la France et ses voisins.

Les prix de l’énergie ont grimpé en flèche depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie et la production nucléaire historiquement faible de la France, avec plus de la moitié de ses réacteurs en maintenance.

L’annonce intervient alors que la pression publique s’intensifie en faveur d’une taxe « aubaine » à l’échelle de l’UE sur les bénéfices massifs générés par les sociétés énergétiques.

RTE précise que sans son projet d’anticipation de remboursement, les versements seraient plutôt étalés sur plus de six ans.

(avec fils)

rfi

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.