Skip to content
Le gouvernement français promet de porter les dépenses consacrées au vélo à 250 millions d’euros en 2023

Publié le:

Le bureau du Premier ministre français a confirmé que le « plan vélo » national bénéficiera de 250 millions d’euros de dépenses publiques l’année prochaine. Le plan, qui en est à sa quatrième année, est doté d’un budget total de 500 millions d’euros jusqu’en 2025. Un comité interministériel du vélo doit être mis en place.

L’année prochaine, 200 millions d’euros seront dépensés pour les infrastructures cyclables et 50 millions supplémentaires pour les parkings à vélos.

L’argent proviendra de ce qu’on appelle le fonds de transport actif, créé en 2018 sous le Premier ministre Edouard Philippe, lorsque l’actuel Premier ministre, Elisabeth Borne, était responsable du portefeuille des transports.

L’annonce est assez technique, parlant d' »une enveloppe de financement pluriannuelle », qui « fonctionnera dans une logique de contractualisation avec les collectivités locales (…) pour s’assurer que l’argent est ciblé et dépensé efficacement ». En effet. On ne s’attendait à rien de moins.

La taille de l’enveloppe de trésorerie doit encore être définie, car le montant des fonds disponibles dépendra des résultats de la réflexion globale sur les infrastructures de transport qui seront annoncés par le conseil d’orientation plus tard cette année.

Ce ne serait pas une surprise si les espoirs des cyclistes souffraient de vents contraires, de crevaisons et de quelques montées raides.

Le comité interministériel du vélo se réunira tous les six mois.

Groupe d’utilisateurs de vélo ravi

La Fédération des Usagers du Vélo (FUB) se réjouit de la nouvelle.

Un communiqué de la FUB précise : « Jamais l’Etat n’a engagé autant d’argent pour développer le cyclisme en une seule année.

« C’est une excellente nouvelle car cela permettra aux communautés en milieu rural et suburbain de s’impliquer pleinement. »

Apprendre aux enfants à faire du vélo en toute sécurité

Le site du ministère français de l’Ecologie indique que 933 projets ont déjà été financés dans le cadre du plan vélo, à hauteur de 365 millions d’euros.

Mais, si ces 365 millions s’ajoutent aux 250 millions de l’année prochaine, on voit mal comment le plan survivra aux 500 millions d’euros censés le maintenir jusqu’en 2025.

L’argent dépensé jusqu’à présent a été consacré à l’aménagement de pistes cyclables, à la création d’itinéraires sécurisés pour les cyclistes et à la liaison entre des portions préexistantes d’itinéraires cyclables.

Le plan vélo national propose également d’apprendre à toute une génération d’enfants du primaire à faire du vélo en toute sécurité. Au cours des trois dernières années, 160 000 enfants ont bénéficié de l’initiative.

rfi

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.