actualité économique

Le gouvernement renonce aux frais pour les nouveaux projets hydroélectriques dans le cadre de la poussée de l’énergie verte

[ad_1]

La décision du ministère de l’Énergie est un énorme coup de pouce pour l’engagement de l’Inde dans les énergies renouvelables. La dérogation est déjà disponible pour les projets d’énergie solaire et éolienne.

Dans un grand coup de pouce pour les sources d’énergie renouvelables, le ministère de l’Énergie de l’Union a publié le vendredi 2 décembre une ordonnance pour l’exonération des frais du système de transmission inter-États (ISTS) sur la transmission de l’électricité produite à partir de nouveaux projets hydroélectriques. Le mouvement est de réaliser l’Inde l’engagement du gouvernement à satisfaire ses besoins en électricité à partir de sources d’énergie renouvelables. Ladite dérogation est déjà disponible pour les projets d’énergie solaire et éolienne.

Le gouvernement Narendra Modi a établi un plan ambitieux pour disposer de 500 GW de capacité de production à partir de sources d’énergie non fossiles d’ici 2030.


Les projets hydroélectriques, propres, verts et durables, seront d’une importance capitale dans le parcours de transition vers une énergie propre du pays.

En mars 2019, le gouvernement a déclaré les projets hydroélectriques comme sources d’énergie renouvelables. Cependant, l’exonération des frais de transport inter-États, prévue pour les projets solaires et éoliens, n’avait pas été étendue à ces projets.

Afin de supprimer cet écart et d’offrir des conditions de concurrence équitables aux projets hydroélectriques, le ministère de l’Énergie étendra l’exonération des charges ISTS sur le transport d’électricité à partir de nouveaux projets hydroélectriques, pour lesquels les travaux de construction sont attribués et le PPA est signé le ou avant le 30 juin 2025.

La dérogation est applicable pendant une période de 18 ans à compter de la date de mise en service des centrales hydroélectriques. La renonciation est autorisée uniquement pour les frais de transmission entre États et ne couvre pas les pertes. La renonciation serait rendue applicable à compter de la date prévue.

Cette étape devrait donner un coup de fouet au secteur hydroélectrique, ce qui contribuera également à améliorer la sécurité de l’eau en Inde et à apporter des avantages en matière de développement aux États des collines, à savoir les États du nord-est, l’Uttarakhand, le Jammu-et-Cachemire, l’Himachal Pradesh, etc. où la plupart des le potentiel hydroélectrique est localisé.

(Édité par : Shoma Bhattacharjee)

[ad_2]

cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page