Skip to content
Le gouvernement veut qu’un vêtement sur deux soit recyclé ou réutilisé d’ici 2027


Un « éco-score » pour les vêtements sera mis en place d’ici fin 2023, annoncent Christophe Béchu et Bérangère Couillard.

Le gouvernement veutl’industrie textile accélère radicalement sa transition vers l’économie circulaire». Dans une tribune publiée ce jeudi sur le site de Ouest de la FranceChristophe Béchu et Bérangère Couillard, respectivement ministre de la Transition écologique et secrétaire d’État à l’Écologie, présentent la stratégie du gouvernement pour faire de la mode »plus durable« , soulignant que »l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. L’objectif de l’exécutif étant quetous les autres vêtementsêtre recyclé ou réutilisé d’ici 2027. Aujourd’hui, c’est « moins d’un vêtement sur dix», précisent-ils.

A cet effet, le gouvernement envisage une série de mesures, notamment la mise en place d’un «éco-scorepour l’habillement d’ici fin 2023. A l’instar du « Nutri-score » de la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, « les Français auront une information claire et simple sur l’impact des vêtements proposés à la vente, et pourront ainsi choisir les produits les plus respectueux de l’environnement», expliquent Christophe Béchu et Bérangère Couillard.

Pour le moment, impossible de savoir à quoi ressemblera ce futur.affichage environnemental« Plusieurs méthodes ont été testées ces dernières années, sous l’égide du ministère de la Transition écologique et de l’Ademe (l’agence gouvernementale pour la transition écologique). Elles sont actuellement en phase d’évaluation, indique le site de l’Ademe. » est également prévu.

« Forfaits de réparation moins chers » en 2023

De plus, le gouvernement annonce dans Ouest de la France la mise en place, dès l’année prochaine, de « primes financières » pour les fabricants de « des produits plus durables fabriqués à partir de produits recyclés». Deux fonds seront également créés : l’un de 150 millions d’euros, destiné àréduire le coût de réparation des vêtements et des chaussures« , et donc « prolonger leur durée de vie« . Il financera notammentforfaits de réparation moins chers», proposé aux consommateurs en 2023. L’autre fonds, de 100 millions d’euros, vise à favoriser le réemploi. Il « financera des associations et des entreprises qui remettent en état des textiles usagés pour leur donner une seconde vie», détaillent Christophe Béchu et Bérangère Couillard.

Enfin, le gouvernement vise à «créer une filière de recyclage textile performante pour reconditionner les fibres recyclées sans consommer de nouvelles ressources« . Au total, ce plan gouvernemental coûtera « un milliard d’euros sur six ans« . Il sera financépar les producteurs selon le principe du « pollueur-payeur »», précisent les deux membres de l’exécutif. Bérangère Couillard se déplacera vendredi près de Laval (Mayenne) vers une déchetterie textile, où elle précisera ces annonces.

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.