Actualités françaises

Le groupe Etat islamique annonce la mort de son chef

[ad_1]

L’Irakien Abu Hassan al-Hashimi al-Qurashi a été tuécombattre les ennemis de Dieu». Un nouveau « calife des musulmans » a aussitôt été nommé pour le remplacer à la tête de Daech.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui avait instauré un régime de terreur en Irak et en Syrie avant d’être vaincu, a annoncé mercredi la mort de son chef, tué au combat, et la nomination d’un successeur.

Dans un message audio, le porte-parole du groupe a annoncé qu’Abu Hassan al-Hachimi al-Qurachi, un Irakien, avait été tué »combattre les ennemis de Dieu», sans plus de détails sur le lieu, la date ou les circonstances de son décès. Le porte-parole a ajouté qu’un nouveau « calife des musulmansAbu Al-Hussein al-Husseini al-Qurachi, avait été nommé. Il s’agit du quatrième chef de l’organisation djihadiste, les trois précédents ayant été tués.

Il n’a également donné aucune indication sur le nouveau chef du groupe, qui porte le même nom de famille que son prédécesseur. Al-Qurachi fait référence à la tribu du Prophète Muhammad, dont « califeautoproclamé doit être un descendant. Selon le porte-parole, le nouveau «calife » est l’un des « ancien moudjahidine(combattants de la foi) du groupe.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014 en Irak et en Syrie, et la conquête de vastes territoires, l’EI a vu son « califatautoproclamé renversé sous le coup des offensives successives dans ces deux pays, respectivement en 2017 et 2019.

Mais malgré la perte de ses bastions en Syrie et en Irak, le groupe continue de revendiquer la responsabilité d’attentats dans ces deux pays par le biais de cellules dormantes. L’organisation a également étendu son influence à d’autres régions du monde comme la région du Sahel, le Nigeria, le Yémen et l’Afghanistan, où elle revendique régulièrement des attentats.

Des milliers de prisonniers

Des milliers de djihadistes présumés capturés lors de la défaite du groupe sont détenus en Irak et en Syrie. Le groupe jihadiste avait instauré un régime de terreur dans les régions sous son contrôle en Syrie et en Irak, imposant une stricte application de la loi islamique et commettant de nombreux exactions, dont certaines mises en scène dans des vidéos insupportables, devenues une arme. de propagande. Il avait persécuté des minorités dont les Yézidis en Irak, l’ONU l’accusant de «génocide » vers eux.

Dans un tweet, Hassan Hassan, spécialiste des mouvements jihadistes, a estimé que le leader de l’EI « aurait pu être tué accidentellement lors d’un raid ou d’un combat sans que ceux qui l’ont tué (les Américains, les Irakiens ou les Kurdes) sachent qu’ils l’ont éliminé« . Un deuxième scénario serait que l’information soit fausse, selon M. Hassan, rédacteur en chef de New Lines Magazine aux États-Unis.

Des rebelles syriens auraient tué le chef de l’EI

Le premier chef de l’Etat islamique, Abu Bakr al-Baghdadi al-Qurachi, a été tué lors d’un raid américain en 2019 en Syrie et son successeur, Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurachi, a été éliminé en février dernier lors d’une opération des forces spéciales américaines dans le nord-ouest du pays.

Les États-Unis ont continué à cibler les dirigeants de second rang de l’organisation par la suite. En juillet, ils ont annoncé avoir tué le chef du groupe EI pour la Syrie lors d’une frappe de drone dans le nord-ouest du pays.

Le chef du groupe jihadiste Etat islamique a été tué par des rebelles dans le sud de la Syrie, a annoncé mercredi le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom). « Cette opération a été menée à la mi-octobre par l’Armée syrienne libre dans la province syrienne de DeraaCentcom a déclaré dans un communiqué, ajoutant que «la mort d’Abu Hassan al-Hashimi al-Qurachi est un nouveau coup dur pour l’EI« .

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page