Skip to content
le groupe se considère prêt à affronter la fin du gaz russe

[ad_1]

Claire Waysand, directrice générale adjointe d’Engie. SARAH MEYSSONNIER, REUTERS

Malgré l’annonce d’une nouvelle réduction des livraisons de gaz du géant Gazprom, le titre du groupe français est en hausse ce mardi.

Le groupe russe Gazprom réduit encore ses livraisons de gaz à la France. Le groupe Engie a annoncé mardi une nouvelle réduction des livraisons du géant russe. Gazprom explique cette décision par « un désaccord entre les parties sur l’application des contrats ».

Depuis que les pays occidentaux ont imposé des sanctions à Moscou après le lancement de son offensive contre l’Ukraine, la Russie a réduit à plusieurs reprises ses approvisionnements en gaz vers l’Europe, qui en dépend fortement. La Russie représentait jusqu’à l’année dernière environ 40 % des importations de gaz de l’Union européenne.

En juin dernier, Engie avait déjà constaté une réduction des livraisons de gaz russe peu après une déclaration de Gazprom annonçant une baisse d’un autre tiers de ses livraisons via le gazoduc Nord Stream pour des raisons « techniques ». L’énergéticien russe avait déjà invoqué la même raison technique pour justifier une première baisse de 40% de ses flux, mais l’Allemagne. Berlin avait alors…

Cet article est réservé aux abonnés bourse et investissements. Il vous reste 36% à découvrir.

Le meilleur des conseils boursiers : seulement 0,99 €

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.