Skip to content
Le Kosovo interdit le vote serbe sur les changements constitutionnels sur son sol
 |  Derniers titres de l’actualité

Derniers titres d’actualités Nouvelles des États-Unis

Le parlement du Kosovo a adopté samedi une résolution interdisant aux Serbes de souche de voter sur le sol kosovar lors du référendum national serbe sur les amendements constitutionnels.

La Serbie organisera dimanche un référendum sur les amendements à la constitution qui modifieraient le mode d’élection des juges et des procureurs, une décision qui, selon le gouvernement, vise à garantir l’indépendance de la justice, condition préalable à l’adhésion à l’UE.

Les partisans de l’indépendance du Kosovo – les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et la mission de l’UE – ont exhorté le Premier ministre Albin Kurti à autoriser les Serbes du Kosovo à voter lors du référendum.

Mais lors d’une session extraordinaire samedi après-midi, 76 députés sur 120 ont voté en faveur d’une déclaration interdisant à la Serbie d’ouvrir des centres de vote au Kosovo.

Kurti a déclaré au parlement que l’établissement de bureaux de vote dans les zones à majorité serbe du Kosovo serait contraire à la constitution et que les Serbes de souche pourraient voter par courrier ou au bureau de liaison du gouvernement de Belgrade à Pristina.

« Le Kosovo est un État indépendant et souverain et doit être traité comme tel », a déclaré Kurti.

La Serbie, qui considère toujours le Kosovo comme faisant partie de son territoire, organise des élections pour ses parents ethniques depuis la fin de la guerre du Kosovo en 1999.

La Serbie refuse de reconnaître la déclaration d’indépendance du Kosovo de 2008 mais s’est engagée à normaliser les relations avec son ancienne province séparatiste avant de rejoindre l’UE.

Le chef du Bureau serbe pour la coopération avec le Kosovo a déclaré que l’interdiction visait à « annuler les droits politiques et civiques des Serbes [in Kosovo]. »

« Kurti et ses extrémistes ne doivent pas penser qu’à l’avenir ils réussiront à interdire aux Serbes du Kosovo de voter, notamment aux élections du 3 avril », a déclaré Petar Petkovic dans un communiqué.

La Serbie organise des élections présidentielles et parlementaires le 3 avril. Tôt samedi, la police du Kosovo a confisqué deux camions de la commission électorale serbe transportant des bulletins de vote alors qu’ils traversaient la frontière à Merdare pour se diriger vers les zones à majorité serbe.

« Nous appelons le gouvernement du Kosovo à permettre aux Serbes du Kosovo d’exercer leur droit de vote aux élections et aux processus électoraux conformément à cette pratique établie », ont déclaré l’Allemagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l’UE dans leur déclaration commune. Vendredi.


Derniers titres d’actualités Google Actualités
voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.