Skip to content
Le lancement de l’application SNCF Connect a coûté environ 25 millions d’euros, selon l’entreprise


La société de transport dément les chiffres publiés ce vendredi dans la presse qui portent le budget à 50 millions d’euros.

Lancée fin janvier, la plateforme de réservation de billets de train « SNCFConnect » continue de faire couler beaucoup d’encre. Après les bugs à répétition et les vives critiques des utilisateurs qui ont marqué les premiers mois d’installation de l’application, celle-ci est désormais plus simple d’utilisation. Avant même ces problèmes techniques, le passage de « OuiSNCF » à « SNCFConnect » en début d’année a pesé sur les finances de l’entreprise de transport ferroviaire. Selon la revue Capital , ce changement aurait coûté 50 millions à la SNCF. Pour le mensuel, cette somme se répartirait comme suit : 20,9 millions pour des « technologies maison », 5 millions pour une campagne publicitaire, 7,5 millions pour des transferts de données vers un nouveau cloud – celui d’Amazon Web Services -, 12,3 millions d’euros pour rupture de contrat avec Expedia, et 5 millions pour les achats de technologie et les transferts de serveurs.

Une somme refusée par BFM Tech&Co , qui avance 25,2 millions de dépenses. Un chiffre confirmé par la SNCF avec le Figaro. « Il y avait un mélange. Dans les 50 millions avancés, il y a des projets stratégiques qui sont indépendants de SNCFConnect. Comme notre collaboration avec Amazon pour le Cloud, qui était déjà quelque chose d’engagé à l’époque de OuiSNCF», indique la société de transport. qui ajoute :On peut parler d’un budget pour la nouvelle application qui était la moitié de ce qui était avancé.

La SNCF précise que ces chiffres ne concernent que le lancement de sa plateforme et ne tiennent pas compte des réglages et ajustements qui ont dû être effectués par la suite. Comme la possibilité d’afficher un « mode clair » de l’application, de pouvoir payer avec des chèques vacances dématérialisés ou avec le système « Apple Pay ». Selon Le Parisienla SNCF va aussi mettre en place dès l’été prochain la possibilité pour ses clients de régler leurs billets en plusieurs fois. « Nous avons corrigé les choses et remis le client au centre. Trente-trois millions de billets de train ont été vendus via l’application pour cet été », particulièrement ravi Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs.

VOIR ÉGALEMENT – Grève SNCF : « S’il n’y a pas d’annonces significatives, on aura d’autres initiatives durant l’été et à la rentrée », prévient la CGT-Cheminots

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.