Skip to content
Le LNHB, une histoire de passion pour Alex Burrows


Au terme d’une deuxième saison réussie de la National Ball Hockey League (NHLB), le président Alex Burrows a salué le travail d’une équipe passionnée qui, au cours des derniers mois, a dû surmonter les obstacles dressés par la pandémie afin de maintenir le projet vivant.

• Lisez aussi : Championnat du monde de hockey féminin : une deuxième victoire pour les Canadiennes

• Lisez aussi : L’heure de la retraite pour Mike Babcock

• Lisez aussi : Hockey féminin : deux « matchs d’entraînement » pour le Canada

Annoncée le 26 février 2020, la LNHB n’avait pas encore présenté son premier jeu dont elle devait, comme le reste du monde, encaisser le choc du COVID-19. La première saison a donc été annulée.

Plusieurs entreprises de nombreuses sphères de la société ont souffert des mesures sanitaires. Mais l’équipe dirigée par Burrows n’a jamais baissé les bras. Déterminée, elle a permis en 2021 la présentation d’une première campagne limitée par les interdictions de déplacements entre régions et de rassemblements, et enfin d’une première saison plus normale cette année.

« C’était vraiment difficile », a déclaré Burrows lors d’un entretien téléphonique. Nous avons une bonne équipe, plusieurs personnes passionnées par le projet. Évidemment, ce n’est pas l’effort d’une seule personne, mais celui de toute une équipe qui a rendu cela possible. Nos 12 équipes ont plusieurs bonnes choses à dire sur la ligue, ça s’est très bien passé et les joueurs sont satisfaits.

Agrandissement en vue ?

La deuxième saison de la NHLB a pris fin samedi alors que les Mustangs de Granby ont remporté la Coupe Légende grâce à une victoire de 7-5 contre le Pro Style Lettrage de Lévis lors du cinquième et dernier match de la finale.

Rapidement, le temps viendra de faire le point et d’évoquer l’avenir. Le discours de Burrows est optimiste et il s’est même aventuré à parler d’expansion.

« On va s’asseoir la semaine prochaine pour voir si on a des choses à améliorer, a-t-il expliqué. Il pourrait y avoir une extension dans un futur proche. Mais dans l’ensemble, nous sommes très satisfaits. Nous voulons faire grandir le sport, lui donner de la visibilité et en faire le sport national du Québec durant la période estivale.

Place au CH

Burrows se tournera évidemment vers les Canadiens de Montréal en septembre en vertu de son rôle d’entraîneur adjoint de Martin St-Louis. Ses deux mandats l’occupent et l’ancien attaquant estime avoir tous les outils pour bien gérer son emploi du temps.

« De bons employés, une bonne équipe, ça aide, c’est sûr et certain, a-t-il déclaré. Je suis capable de trouver le temps de tout jongler. [Samedi]il y a [eu] le dernier match de la finale. Il reste deux semaines avant le camp des recrues à Buffalo. On recommence alors une saison de 82 matchs et on a hâte qu’elle démarre.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.