Skip to content
Le Maroc en huitièmes de finale après sa victoire face aux Comores

 | Nouvelles locales

Mises à jour de dernière minute Google Actualités

Dans un match qu’il a dominé, le Maroc a battu vendredi les Comores pour son deuxième match de la CAN-2022 (2-0). Un court succès qui lui ouvre les portes des huitièmes de finale.

Les Comores y croyaient mais le Maroc était trop fort. Manquant de réalisme, les Lions de l’Atlas n’ont obtenu qu’un succès étriqué 2-0 contre les Comoriens dans un match qu’ils ont pourtant dominé. L’essentiel est pourtant là avec une qualification assurée pour le prochain tour de la Coupe d’Afrique des nations.

Dominateurs depuis le début du match, les Marocains ont la bonne idée de convertir une de leurs premières occasions. Alors que le ballon filait dangereusement dans la surface de réparation comorienne, Selim Allamah se débarrassait de son vis-à-vis direct et marquait malgré une forêt de joueurs face à lui (16e, 1-0).

Les Marocains impuissants devant Ben Boina

Une ouverture décisive puisque les Lions de l’Atlas passeront la partie à courir après le but du break. Nayef Aguerd trouve la barre transversale en captant un corner de Sofiane Boufal (37e). Ensuite, Ayoub El-Kaabi échappe à la vigilance de la défense, dribble le gardien Salim Ben Boina mais se heurte au retour magistral de Mohamed Youssouf (43e). Juste avant de rentrer aux vestiaires, le même El-Kaabi récolte une offrande de Tissoudalie (45e+1)

Dominés, les Comoriens renoncent néanmoins à jouer vers l’avant. Etouffés par le pressing des Marocains, ils peinent cependant à être dangereux. A l’exception des nombreux coups francs de Faiz Selemani.

En seconde période, le gardien comorien Ben Boina va tourmenter les attaquants marocains. Le gardien de but de l’US Marseille Endome, cinquième division française, est magistral. D’abord quand Sofiane Boufal adresse un centre dangereux, le gardien de Cœlacanthes frappe juste assez pour empêcher Ayoub El-Kaabi de le reprendre (56e).

Le gardien va successivement repousser un coup franc d’Hakimi (77e), réussir un triple arrêt sur sa ligne (79e) et surtout stopper un penalty de Youssef En-Nesyri (83e) avant de réaliser une sortie parfaite dans les pieds de ce dernier.

À ce stade, les Marocains sont simplement dégoûtés, tandis que les Comoriens jouent à fond. Faiz Selemani et son équipe enflamment le match et les Maghrébins sont proches de craquer.

Les Lions de l’Atlas sont finalement libérés en deux temps. Zakaria Aboukhlal ajuste Ben Boina depuis la surface. L’arbitre a sifflé un hors-jeu mais la VAR a corrigé la décision quelques minutes plus tard (89e, 2-0). Le gardien Ben Boina peut se consoler avec le trophée de l’homme du match, une première pour son pays.

Le Maroc peut donc respirer. Il est en huitièmes de finale grâce à ce succès probant, malgré le manque de réalisme. Il n’a pas été surpris par les Comores, qui devront tout donner lors du dernier match face au Ghana pour arracher un premier succès dans la compétition et peut-être espérer un repêchage pour la suite.

Revivez le match avec notre liveblog


Titres d’aujourd’hui Nouvelles de renard
France 24 Sport

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.