Skip to content
Le ministère allemand de la Défense recommande de rendre le jab COVID-19 obligatoire pour les soldats


Les soldats allemands pourraient bientôt être obligés de se faire vacciner contre le COVID-19, a confirmé mardi le ministère de la Défense à Euronews, au milieu d’un débat sur les mandats des vaccins.

Deux comités de défense ont recommandé que le vaccin contre le coronavirus soit inclus dans un portefeuille de vaccinations obligatoires pour les soldats. La recommandation n’a pas encore été transposée dans un règlement.

Mardi, 1 445 cas de COVID-19 ont été signalés à la Bundeswehr, a indiqué le ministère.

« Nous prenons la situation très au sérieux, notamment en ce qui concerne la pandémie actuelle, et adaptons en permanence les mesures d’hygiène et de comportement aux développements actuels », a déclaré à Euronews un porte-parole du ministère.

L’Allemagne est sous le choc d’une quatrième vague brutale de COVID-19, avec 45 326 nouveaux cas de coronavirus signalés mardi et 309 décès supplémentaires.

Il porte à 99 433 le nombre total de décès depuis le début de la pandémie.

Le ministre de la Santé Jens Spahn a lancé lundi un avertissement sévère selon lequel d’ici la fin de l’hiver, les Allemands auront « été vaccinés, guéris ou morts ».

Jusqu’à présent, environ 68% de la population du pays a été entièrement vaccinée contre le virus.

Certains dans le pays soutiennent désormais un mandat de vaccination, comme l’Autriche, pays voisin, a déclaré qu’il le ferait à partir de février.

Une association représentant les médecins de Berlin a publié mardi une déclaration appelant à un verrouillage des non vaccinés, à un mandat général de vaccination et à un partage des coûts par les citoyens non vaccinés s’ils se retrouvent à l’hôpital.

« Le moment est venu de la vaccination obligatoire », a déclaré le KV Berlin.

Mais Spahn a déclaré qu’un mandat n’affecterait pas la vague actuelle de virus.

« Nous ne brisons pas cette vague avec la vaccination obligatoire. Cela viendrait beaucoup trop tard pour l’effet », a-t-il déclaré. « Nous devons maintenant réduire les contacts et agir comme un État unifié. »

Environ 52% des Allemands interrogés étaient en faveur et 41% étaient contre une exigence générale de vaccination, une récente enquête de l’Insa pour le journal Bild am Sonntag montré.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.