Divertissement

Le ministère de la Culture classe le Sacré-Coeur au titre des monuments historiques

[ad_1]

Après des années de polémique, la basilique parisienne, consacrée en 1919, bénéficie désormais du plus haut degré de protection pour un monument.

La ministre de la Culture Rima Abdul Malak a annoncé vendredi, dans un communiqué, le classement au titre des monuments historiques de la basilique du Sacré-Cœur et du square Louise-Michel. Un avis favorable a été rendu jeudi par la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture. « L’arrêté de classement sera signé par le ministre de la Culture dans les prochains jours.dit le ministère.

« La Basilique du Sacré-Cœur de Paris et le square Louise-Michel constituent un important témoin architectural et urbain de l’histoire complexe de la fin du XIXe siècle, estime la rue de Valois. Le Sacré-Cœur est un monument emblématique du paysage parisien, de renommée internationale, le plus visité de la capitale après la cathédrale Notre-Dame jusqu’à l’incendie d’avril 2019.

L’histoire de ce sanctuaire dédié au Sacré-Cœur de Jésus, propriété de la mairie de Paris, est sensible. Sa construction est lancée trois ans après la défaite de la France contre la Prusse (1870) et deux ans après la Commune (mars à mai 1871), épisode insurrectionnel sanglant qui débute par la prise de canons à l’emplacement de l’édifice. En 1873, l’Assemblée nationale, dominée par les conservateurs, déclare la basilique d’utilité publique.

Le classement au titre des monuments historiques permettra la prise en charge d’éventuels travaux.jusqu’à 40% du budgetpar la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), contre 20 % pour un enregistrement, soit le niveau de protection le plus faible obtenu en 2020.

Parmi les principaux projets à venir figurent :accès facile pour les personnes à mobilité réduite » mais aussi « les travaux de rénovation de l’orgue Cavaillé-Coll, dans un état déplorable depuis six ans« . A plus long terme, le Père Stéphane Esclef souhaiteouvrir la crypte aux visiteurs« , quelque chose actuellement impossible »car en termes de sécurité, les moyens d’accès ne sont pas adaptés pour accueillir un grand nombrede personnes. Le nouveau statut de la basilique est également une décision bienvenue pour la mairie du 18e arrondissement, qui milite pour l’inscription de la butte de Montmartre au patrimoine mondial de l’UNESCO.

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page