Skip to content
Le ministre Alain Griset condamné à six mois de prison avec sursis


Le ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises a été poursuivi pour «déclaration incomplète ou fausse de sa situation financière« .

Le ministre des PME Alain Griset a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Paris à six mois d’emprisonnement avec sursis et à trois mois d’inéligibilité avec sursis pour le « déclaration incomplète ou fausse» De sa situation patrimoniale. L’avocat du ministre, absent à l’audience, Me Patrick Maisonneuve, a aussitôt annoncé qu’il allait faire appel de cette condamnation.

Le parquet avait requis de dix à douze mois de prison avec sursis à l’encontre du ministre pour ne pas avoir déclaré, en août 2020, après sa nomination au gouvernement, une partie de son patrimoine et de ses intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Au gouvernement depuis juillet 2020, Alain Griset est l’actuel Premier ministre à comparaître devant un tribunal correctionnel.

VOIR ÉGALEMENT – Procès d’Alain Griset : le parquet a requis une « peine de mort » politique, a dénoncé l’avocat du ministre

Il était soupçonné d’avoir volontairement dissimulé à la HATVP la détention d’un plan d’épargne en actions (PEA) de 171.000 euros, ainsi que « participations directes»Dans plusieurs sociétés comme la Française des Jeux ou Natixis. Egalement en cause, une somme de 130.000 euros placée sur son PEA et qui appartenait à la Confédération nationale de l’artisanat, des métiers et des services (Cnams) du Nord, organisation interprofessionnelle qu’Alain Griset dirigeait depuis 1991.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.