Skip to content
le ministre des sports a voulu protéger « la santé des salariés »


 » J’ai reçu le rapport du comité d’éthique le 18 août. Et dès le 19 août, j’ai demandé à Bernard Laporte (président de la FFR) et Jacques Rivoal (président du GIP) de me soumettre dans les dix jours un plan d’action dont la priorité absolue était le rétablissement immédiat de conditions de travail normalisées pour les salariés du GIP. Le rapport a identifié des problèmes d’atteintes à la probité économique et financière et a confirmé un malaise social profond, une crise de confiance aiguë, la souffrance des salariés et donc les risques psychosociaux. Ce licenciement conservatoire (de Claude Atcher) vise à protéger la santé et la sécurité des salariés. Elle impliquera nécessairement l’ouverture d’une procédure disciplinaire. Nous verrons si cette procédure disciplinaire, au vu des conclusions de l’inspection du travail, nécessite un licenciement», a réagi la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera, dans un entretien à l’équipeà l’écart de Claude Atcher, le patron de France 2023 pour cause de gestion brutale.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.