Skip to content
« Le monde fait face à un choc énergétique majeur » qui va durer quelques années, prévient l’OCDE


Alvaro Santos Pereira, économiste en chef de l’OCDE. OCDE

ENTRETIEN EXCLUSIF – Alvaro Santos Pereira, chef économiste de l’OCDE, décrypte la situation de l’économie mondiale. Il révise à la baisse la croissance pour 2023 dans presque tous les grands pays.

LE FIGARO. – A chaque nouvelle prévision, le panorama s’assombrit. Les pays développés peuvent-ils échapper à la récession ?

Alvaro SANTOS PEREIRA. – L’économie mondiale connaît un net ralentissement mais nous n’anticipons pas de récession dans notre scénario de base. Pour deux raisons. D’une part, il est très rare d’avoir une croissance négative à l’échelle mondiale, cela s’est produit pendant la crise financière et à cause de la pandémie. En revanche, même si le monde subit la pire crise énergétique depuis des décennies en raison de la guerre en Ukraine, l’activité a résisté grâce aux politiques de soutien aux ménages et aux entreprises. La consommation a également résisté grâce à l’épargne accumulée par les ménages pendant la pandémie. Cela dit, la croissance est très faible aux États-Unis (augmentation prévue du PIB de 0,5 % en 2023) et en Europe (+0,5 % également en 2023 dans la zone euro, +0,6 % en France) et dans certains pays, dont l’Allemagne (- 0,3 % en 2023), n’échappera pas à une récession technique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.